Louis Ier de Bavière (1173-1231)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Louis Ier.
image illustrant l’histoire
Cet article est une ébauche concernant l’histoire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Louis Ier de Bavière
Ludwig der KelheimerErmordungsszene in Johanneskirche(KlosterScheyern) Lkr Paffenhofen Oberbayern.JPG
Titre de noblesse
Duc
Biographie
Naissance
Décès
Père
Mère
Sœurs
Richardis de Bavière
Sophie de Wittelsbach (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfant
Autres informations
Conflit

Louis Ier de Bavière, dit « Louis de Kelheim » en allemand der Kelheimer , né à Kelheim en 1173 de la dynastie des Wittelsbach, mourut assassiné dans sa ville natale en 1231. Véritable fondateur du duché de Bavière, qu'il gouverna de 1183 à 1231, et dont il établit la première capitale à Landshut, il fut en outre comte palatin du Rhin de 1214 à 1227.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Othon Ier de Bavière et d'Agnès de Looz, Louis Ier de Bavière épousa en 1204 Ludmilla de Bohême, laquelle fonda une abbaye cistercienne, l'abbaye de Seligenthal à la mort de son mari. Un seul enfant est issu de cette union, Othon II de Bavière.

Louis de Kelheim succéda à son père Othon Ier à la tête du duché dès l'âge de dix ans, son oncle et sa mère assurant la direction des affaires jusqu'à sa majorité. Par une politique habile et un mariage avantageux, il renforça la position de la lignée des Wittelsbach. En instaurant de nouveaux octrois concurrents sur l'Isar (Landshut en 1204, Landau en 1218, et Straubinger-Neustadt en 1224) il amena à traiter avec lui les puissants évêques de Freising, Ratisbonne, Salzbourg, Passau et Augsbourg, qui tiraient leur opulence du commerce du sel.

Il reconnut le prétendant Othon IV comme Roi de Germanie, un pari qui lui valut ensuite (1208) l'élévation au rang de duc de Bavière. Après l'excommunication d'Othon IV, il devint partisan à partir de 1211 du roi Hohenstaufen Frédéric II ; choix sanctionné favorablement par la défaite d'Othon IV à la bataille de Bouvines : il est récompensé en 1214 du titre de comte palatin du Rhin par le nouvel empereur. Il s'engagea en 1221 dans la croisade d'Égypte, mais fut fait prisonnier et dut payer rançon pour sa libération.

Il mourut victime d'un attentat sur le pont de Kelheim en 1231. Son fils fit couper le pont l'année suivante et convertit la porte de garde commandant le pont en chapelle votive.

Louis Ier de Bavière fut inhumé à l'abbaye bénédictine de Scheyern. Il est l'ascendant direct des rois de Bavière, des ducs en Bavière, d'Élisabeth de Wittelsbach, des actuels princes de Bavière, de l'empereur François-Joseph d'Autriche.

Articles connexes[modifier | modifier le code]