Little Marcel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Little Marcel
logo de Little Marcel

Création 2005
Fondateurs Lynda Leseigneur
Éric Schieven
Forme juridique SA
Slogan Intemporel & Ludique
Siège social Le Grau-du-Roi
Drapeau de France France
Activité Industrie textile, Prêt-à-porter
Produits vêtements, chaussures, maroquinerie, bagagerie
Sociétés sœurs KLS (SARL) créée le 06/04/2001, activités spécialisées de design[1]
Effectif Environ 100 salariés
Site web littlemarcel.com

Little Marcel est une marque française de mode vestimentaire connue pour ses tee-shirts multicolores et créée en 2005 par Lynda Leseigneur et Éric Schieven au Grau-du-Roi.


Historique[modifier | modifier le code]

La marque a été créée en 2005, au Grau-du-Roi, par Éric Schieven et Lynda Leseigneur[2], pour laquelle fut réalisé le premier modèle, un marcel[3] noir et blanc[4] sérigraphié d'une écriture d'enfant. Lancés à l'origine pour compléter l'offre des diverses marques de leur boutique Nikita au Grau-du-Roi, ces débardeurs se vendent rapidement à 10 000 exemplaires. L'année suivante, le débardeur s'orne de clous, de strass, de têtes à toto. Puis, Éric Schieven se lance dans le développement d'une gamme colorée qui deviendra l'image même de Little Marcel.

En 2011, la marque Little Marcel est présente dans plus de 1 200 boutiques multimarques en France, et se développe à l'étranger notamment en Suisse, Italie, Espagne et en Australie. Elle ambitionne de se positionner en concurrent des grandes marques de vêtement jeannerie comme G-star, Pepe Jeans ou Miss Sixty... Basée sur le rythme de deux collections par an, la marque a écoulé plus de 450 000 pièces en 2009, et en prévoit 900 000 à l'horizon 2011[4]. L'usine se trouve à Aigues-Mortes.

Difficultés économiques[modifier | modifier le code]

En juin 2015, Little Marcel obtient le régime de la sauvegarde. Le 26 juillet 2015, la sauvegarde est convertie en redressement judiciaire. En novembre 2015, Little Marcel supprime 80 de ses 120 salariés et la fermeture de ses boutiques en dehors de 10 d'entre elles. Une nouvelle structure appelé Aka est créée[5].

Motifs et image de la marque[modifier | modifier le code]

L'image de la marque repose sur deux motifs et l'inscription « Little Marcel » dans une écriture enfantine.

  • Esprit marin, en bicolore dans la tradition marinière en bleu et blanc, dans l'esprit de Jean-Paul Gaultier.
  • Rayures multicolores aux teintes acidulées sur fond noir et blanc, dans l'esprit des rayures de Sonia Rykiel. Ce motif se décline à l'infini et représente 40 % des ventes en 2011 (la moitié étant encore assurée par le style marin original)[6].

Avec deux décisions en 2011 et 2012, confirmées en 2014, la justice condamne Little Marcel en faveur de Sonia Rykiel pour concurrence déloyale et parasitisme économique.

Produits[modifier | modifier le code]

Lignes de vêtements[modifier | modifier le code]

Partie d'un modèle de débardeur, la marque décline aujourd'hui plus de 200 produits, du tee-shirt à la robe en passant par les sous-vêtements, les maillots[7] et les serviettes de bain. Les rayures multicolores restent le motif phare de la marque. Mais les gammes gays (Kader) et femmes évoluent et s'élargissent sur des modèles originaux[8]. Les textiles utilisés sont le coton, la laine, le cachemire, la soie, le lin, le voile de coton et le Lyocell, des mélanges de matières naturelles. Little Marcel s'adresse à un public large et habille depuis peu les enfants.

  • Le Petit Marcel : ligne créée fin 2007 et dédiée aux enfants de 2 à 12 ans (t-shirt, débardeurs, écharpes, bonnets...)
  • Little Marcel Golf : mise sur un style chic mais moderne. Arnaud Gabellon, Anthony Maubanc et Émilien Chamaulte portent les couleurs de cette ligne.
  • Grenier : cible une clientèle plus femme avec ses lignes sobres.
  • Denim : gamme de jeans depuis l'été 2010.

Autres produits[modifier | modifier le code]

La marque Little Marcel se décline depuis 2007 dans de nouveaux produits. L'accessoire prend du poids dans les collections. Une licence a été donnée à un fabricant de maroquinerie, Sydel, pour développer une gamme de valises, bagages, parapluies, portefeuilles ou sacs à main[9]. Ces produits assurent aujourd'hui 15 % des ventes de la marque dans les boutiques de jeannerie (magasins de vêtement indépendants)[6]

  • Accessoires : parapluie, porte monnaie, porte chéquier, chaussures, écharpes, gants, serviettes de bain, housse de téléphone...
  • Bagagerie : valise, vanity, sacs de voyage.
  • Papeterie et fournitures scolaires (licence Clairefontaine-Rhodia[10]) : trousses, cartable, sacs à dos.
  • Chaussures : chaussons, chaussures, tongs, sandales (Groupe ROYER). www.grouperoyer.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Fiche entreprise KLS
  2. « Une success-story à la française », Le journal du net (consulté le 20 octobre 2011)
  3. « Argent pratique », Le Républicain lorrain, (consulté le 20 octobre 2011)
  4. a et b Stéphanie Santerre, « Little Marcel deviendra grand en Europe », Fashion daily news,‎ (lire en ligne)
  5. Little Marcel se recentre sur le Sud et se sépare de deux tiers de ses effectifs, Hubert Vialatte, Les Échos, 8 novembre 2015
  6. a et b Le Journal du Net
  7. « Mode guide shoping tendance plage dessus maillot little marcel », Elle, (consulté le 20 octobre 2011)
  8. « Robe pull Little Marcel », Elle, (consulté le 20 octobre 2011)
  9. Actukids
  10. « Le papier n'est pas le coupable », L'Écho des papetiers,‎

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Valentine Ducrot, « Rayures : l'effet Little Marcel », Vent sud, no 33,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]