Liste des abbés de Pontigny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La liste des supérieurs de l’abbaye de Pontigny[1] comprend une cinquantaine de noms certains, et une dizaine d’autres que l’état actuel de la recherche ne permet pas de confirmer et qui sont précédés d’un « ? ». La plupart d’entre eux furent élus par les moines, comme le veut la Règle cistercienne. Les abbés commendataires se succédèrent pendant environ un siècle à partir de Jean du Bellay, sans que l’on sache exactement dans quelles circonstances les moines retrouvèrent leur liberté d’élection. Les moines furent chassés et leur abbaye fut supprimée en 1791.

Les abbés de Pontigny[modifier | modifier le code]

  • Hugues de Vitry, ou de Mâcon : 1114-1137
  • Guichard : 1137-1165
  • Guarin de Gallardon : 1165-1174
  • Guillaume : 1174/75-1176/78
  • Pierre : 1176/78-1180
  • Garmond Clément : 1180/81-1182
  • Mainard : 1182-1192/96
  • Giraud ou Gérard : 1192/96-1201/02
  • Jean : 1201/02-1216 [2]?
  • Gautier : 1216 ? -1218/19
  • Pierre [II] : 1218/19-1232/33
  • Jean [II] : 1232/33-1242
  • Jean [III] : 1242-1247 ?
  • Jacques de Saint-Florentin : 1247/50-1259/60
  • Pierre [III] : 1259/60-1265-67
  • Renaud : 1265/67-1275/91

? Étienne Durand

? Étienne Durand (pour la seconde fois)

  • Simon : 1294-1312/17

? Étienne

? Pierre de Milly

  • Raymond : 1359/60-1365 ?

? Jean

  • Nicolas : 1365 ? -1370/71
  • Jean [VI] : 1370/71-1375
  • Pierre de Juilly : 1375-1388/89
  • Jacques de Flogny (?) : 1388/89-1389
  • Jean de Villeneuve, ou de la Paix : 1389-1413 ?

? Henri d'Ervy

  • Jean de Bulmeville (?) : 1413/18-1421/25
  • Étienne de Dijon : 1422/26-1455/58
  • Gui d'Autun (?) : 1455/58-1458
  • Thomas Cordier, ou de Limon : 1458/59-1474 ?

? Jean d'Auxerre

  • Pierre de La Fin : 1474-1505/1506
  • Jacques de Viry : 1505/06-1517
  • Louis de Ferrières : 1517-1527
  • Jacques de Jaucourt : 1527-1545
  • Jean du Bellay, abbé commendataire : 1545[3]-1560
  • Hippolyte d'Este, cardinal dit de Ferrare, abbé commendataire : 1560-1572
  • Louis d'Este, cardinal dit de Ferrare, abbé commendataire : 1573-1586

? Jean Vitriani ? François Jehan

  • Henri de Savoie, marquis de Saint-Sorlin, abbé commendataire : 1588
  • Claude Boucherat, abbé commendataire : 1588-1613 [4]
  • Charles Boucherat : 1613-1643
  • Matthieu de Mesgrigny : 1643-1650
  • Louis Martel : 1651-1671
  • Jacques Le Bourgeois de La Varende : 1671-1687
  • Oronce Finé de Brianville : 1688-1708
  • Joseph Carron : 1708-1719
  • Pierre Calvairac : 1719-1741
  • Jacques Gabriel Grillot : 1742-1764
  • Nicolas Chanlatte : 1764-1788
  • Jean Depaquy : 1788-1791



Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source essentielle : Jean-Luc Benoit, « Une liste critique sommaire des abbés de Pontigny », dans Monique Peyrafort-Huin, avec la collaboration de Patricia Stirnemann, La bibliothèque médiévale de l'abbaye de Pontigny (XIIe-XIXe siècles) : Histoire, inventaires anciens, manuscrits, Paris, CNRS éditions, 2001, p. 641-656.
  2. Jean est encore cité dans une charte du 16 septembre 1215 (Londres, Brithish Library, Harl. Ch. 43.B.46 : arbitrage entre Begard et Kirkstead, cf. Claude Evans, « Begard, un " alien priori " dans le Yockshire », dans Cîteaux. Commentarii Cistercienses, t. 58, 2007, p. 196-197 et 206). S'il est bien mort un 20 mars (cf. Angel Manrique, Cisterciensium seu verius ecclesiasticorum annalium..., t. I, Lyon, 1642, p. 498), il faut reporter sa mort au plus tôt au 20 mars 1216.
  3. Le principe de la nomination par Paul III de Jean du Bellay comme abbé commendataire de Pontigny était établi vers la fin du mois d’octobre 1544, mais le texte officiel attendait encore la signature du pape le 13 novembre [cf. lettres de Georges d’Armagnac à Jean du Bellay, de Rome, le 28 octobre et le 13 novembre 1544 : Correspondance du cardinal Jean du Bellay, éd. Rémy Scheurer et Loris Petris, tome III (1537-1347), Paris, 2008, n° 643, p. 275-277] ; il dut parvenir au cardinal dans le courant du mois suivant. Comme sa présence en tant qu’abbé est attestée à Pontigny dès le 11 janvier 1545 [cf. Francis Molard, Inventaire sommaire des archives départementales antérieures à 1790 – Yonne, archives ecclésiastiques (Série H), t. III, 2e partie, Auxerre, 1888], il est hautement probable que c’est à cette date qu’il prit possession de l’abbaye.
  4. Note sur Claude Boucherat.