Lilian Lloyd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Lilian Lloyd
Lilian Lloyd.jpg
Lilian Lloyd au marché de la poésie à Saint-Sulpice (Paris), juin 2014
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (45 ans)
MelunVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Lilian Lloyd (né en 1973 à Melun) est un auteur de théâtre, metteur en scène, comédien et scénariste français. Lloyd est un pseudonyme, adopté en hommage à Harold Lloyd[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le 23 mars 1973[2], fils d'un boulanger et d'une mécanographe, il perd partiellement la mémoire à l'âge de huit ans, source selon lui de son goût futur pour les histoires[3]. Il suit des études de scénariste à l'université Paris X-Nanterre et monte en 1994 une association de courts-métrages, No Comment Movies, avec laquelle il produit une cinquantaine de courts-métrages[4] dont Rodad Juventud, premier prix du Festival Côté court de Pantin en 2000 et prix du jury de L'aventure des premiers films en 2000 également[5].

Il fait ses débuts au théâtre en 1998. Depuis il a écrit une quarantaine de pièces de théâtre dont une douzaine ont été publiées et jouées dans plusieurs théâtres[6]. Il a passé en 2011 plusieurs mois comme auteur invité à la Maison des Écritures de Lombez[7].

Son écriture est vue comme « juste » et « fine », croquant la réalité[8] avec dérision, profondeur[9] et sensibilité[10]. Ses pièces ont été jouées au Festival international de théâtre de Fribourg, au festival off d'Avignon, au Laurette Théâtre (Avignon), à Paris au Théâtre des Blancs-Manteaux, au Laurette Théâtre.

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Histoire d'âmes, Éclats d'encre, 2000
  • J'improsive, Éclats d'encre, 2002
  • Y'a des nuits qui mériteraient pas de voir le jour, Éclats d'encre, 2002
  • Nationale 666, Éclats d'encre, 2003
  • Le conte de Camille, Éclats d'encre, 2003
  • Les mâles heureux, Éclats d'encre, 2003
  • Des maux sans lendemain, Éclats d'encre, 2003
  • La Coulée Douce, Éclats d'encre, 2005
  • Lavage délicat, Éclats d'encre, 2005
  • L'homme qui courait sur les récifs, Éclats d'encre, 2005
  • Une poussière dans l’œil, Éclats d'encre, 2006
  • Joyeux anniversaire quand même, Éclats d'encre, 2007
  • Un souffle au cœur, Éclats d'encre, 2007
  • Des accordés, Éclats d'encre, 2012
  • Comme un arbre penché : d'après une idée de Michel Leeb, L'Avant-scène théâtre, collection des quatre-vents contemporain, 2014

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les cent vies de Lilian Lloyd », Zurban, 14 avril 2004.
  2. Notice d'autorité de la Bibliothèque nationale de France.
  3. Les cent vies de Lilian Lloyd, Zurban, 14 avril 2004.
  4. Revue de presse sur le site No Comment Movies.
  5. « Des jeunes cinéastes primés dans un festival », Le Parisien, 16 avril 1999.
  6. Biographie sur www.spectacles.fr.
  7. « Lombez. Lilian Lloyd joue son texte », La Dépêche, 12 décembre 2011.
  8. « Lloyd sait suggérer des histoires en trois coups de plume, saisir les petits rien de la vie au vol, capturant les fêlures et les regards perdus de ses personnages » (À nous Paris, avril 2003 pour Histoires d'âmes).
  9. Dossier de presse de la pièce Un souffle au cœur, sur le site de la Compagnie Libero, 2007.
  10. « Le propos pourrait être d'une grande banalité si l'écriture sensible de Lilian Lloyd ne nous rendait ces personnages tellement proches », dans Télérama, avril 2005.