Lombez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Lombez (homonymie).

Lombez
Lombez
Cathédrale de Lombez, vue de la chapelle Saint-Majan.
Blason de Lombez
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gers
Arrondissement Auch
Canton Val de Save
Intercommunalité Communauté de communes du Savès
(siège)
Maire
Mandat
Jean-Pierre Cot
2014-2020
Code postal 32220
Code commune 32213
Démographie
Gentilé Lombéziens, Lombéziennes
Population
municipale
2 109 hab. (2016 en augmentation de 7,27 % par rapport à 2011)
Densité 108 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 28′ 32″ nord, 0° 54′ 40″ est
Altitude 167 m
Min. 162 m
Max. 286 m
Superficie 19,55 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gers

Voir sur la carte administrative du Gers
City locator 14.svg
Lombez

Géolocalisation sur la carte : Gers

Voir sur la carte topographique du Gers
City locator 14.svg
Lombez

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lombez

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lombez
Liens
Site web Mairie de Lombez

Lombez (Lombers en gascon) est une commune française du canton Val de Save située dans le département du Gers en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Lombéziens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Lombez est située dans le Comminges en Savès dans la vallée de la Save à égale distance d’Auch et de Toulouse. Elle fait partie du Pays Portes de Gascogne.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Lombez est limitrophe de six autres communes.

Carte de la commune de Lombez et de ses proches communes.
Communes limitrophes de Lombez[1]
Montamat Samatan
Sauveterre Lombez Puylausic
Espaon Montadet

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par la Save. Voir aussi les inondations de 1977 en Gascogne.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 1 955 hectares ; son altitude varie de 162 à 286 mètres[2].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Accès avec les routes départementales D 632 (vers Saint-Lys à l'Est, vers Boulogne-sur-Gesse au Sud) et D 626 (vers Montpézat au Sud-Est, vers Saramon et Auch au Nord-Ouest), qui sont l'ancienne route nationale 632 (jusqu'à Toulouse et Tarbes) et l'ancienne route nationale 626 qui, vers l'Ouest, traversait la Gascogne par Saramon, Auch, Eauze, Sabres, Labrit jusqu'à Mimizan et reliait l'Océan Atlantique à la Méditerranée en passant, vers l'Est par le piémont pyrénéen de l'Ariège (Lézat, Pamiers, Mirepoix,...) et les Corbières (Limoux, Ajac).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Lomberium, Lombarium, Lombès puis Lombez était situé dans le comté de Comminges.

Une activité de potier à l'époque gallo-romaine a existé, la preuve étant des objets, céramiques notamment, retrouvés dans les terres.

L'abbaye Notre-Dame de Lombès, fondée en 793, fut érigée en siège épiscopal, suffragant de Toulouse, par bulles du pape Jean XXII données à Avignon le .

Lombez fut le siège d'une abbaye bénédictine créée au IXe siècle, qui se détacha de la règle bénédictine au XIIe siècle. La ville fut élevée en 1317 au rang d'évêché jusqu'en 1790. Un des derniers évêques était l'arrière-petit-neveu de Fénelon.

Lors de la première rébellion huguenote, en 1622, les troupes catholiques de César duc de Vendôme fortes de 7 000 fantassins et 500 cavaliers prirent et brûlèrent Lombez avant de mettre le siège devant Briatexte.

Lombez fut une sous-préfecture de 1800 jusqu'en 1926.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 1 500 habitants et 2 499 habitants, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de dix neuf[3],[4].

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de la communauté de communes du Savès et du canton de Val de Save (avant le redécoupage départemental de 2014, Lombez était le chef-lieu de l'ex-canton de Lombez).

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[5]
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1977 2008 Jean-Jacques Lassave PS Conseiller général (1985-2004)
mars 2008 2014 Jean Loubon[6] PRG Conseiller général (2004-2011)
2014 en cours Jean-Pierre Cot PRG-MRSL Agriculteur, conseiller départemental depuis 2015

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[8]. En 2016, la commune comptait 2 109 habitants[Note 1], en augmentation de 7,27 % par rapport à 2011 (Gers : +0,94 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
1 3391 4431 5361 5431 5411 6771 6901 7421 680
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
1 6971 7141 6781 7651 6921 6841 6251 5431 458
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
1 4811 4651 3411 2781 1881 2571 1161 0751 164
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013
1 3311 3011 2391 3251 4011 7141 7591 8042 070
2016 - - - - - - - -
2 109--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[11] 1975[11] 1982[11] 1990[11] 1999[11] 2006[12] 2009[13] 2013[14]
Rang de la commune dans le département 17 22 19 20 17 14 14 12
Nombre de communes du département 466 462 462 462 463 463 463 463

Enseignement[modifier | modifier le code]

Lombez dispose d'un groupe scolaire (classes maternelles et primaires).

Culture et festivités[modifier | modifier le code]

Sur le plan des équipements culturels, Lombez est dotée d'une maison des Écritures (résidence pour écrivains et animations diverses autour de la littérature) et d'une école de musique qui participe aux animations locales, sous le nom d'Harmonie de la Save.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Cathédrale Sainte-Marie.

Les manifestations annuelles :

  • le marché aux fleurs le premier dimanche de mai ;
  • le Festif'art, début juin ;
  • le vide-grenier de la Saint-Jean en juin ;
  • la journée du patrimoine de pays en juin ;
  • la fête de la musique le 21 juin ;
  • le festival Été en Bord de Save : musique, danses, théâtre, concerts ;
  • les sardinades des Pompiers en juillet et août ;
  • le stage de chant lyrique en août ;
  • le vide-grenier Partage et Savoir du 15 août ;
  • le troisième week-end d’août, fête locale de Lombez ;
  • les journées européennes du patrimoine en septembre (manifestation nationale) ;
  • la fête de la rentrée en septembre/octobre ;
  • le vide-grenier du père Noël en novembre ;
  • le marché de Noël et le Téléthon en décembre.

Santé[modifier | modifier le code]

Plusieurs médecins généralistes sont implantés sur la commune, ainsi qu'un cabinet dentaire et une orthophoniste.

Au coeur de la ville, se trouve le Centre hospitalier intercommunal de Lombez-Samatan[15], associé à une maison de retraite type EHPAD[16].

Sports[modifier | modifier le code]

La ville dispose d'une Piscine ouverte en été, de trois courts de tennis, d'un terrain de basket-ball, d'un terrain de sport (rugby et football).

Le golf de Barbet (9 trous et 18 départs) est également situé sur le territoire de la commune.

Elle partage, avec sa voisine Samatan, le siège du Lombez Samatan club, club de rugby à XV au passé riche, qui évolue, pour la saison 2018-2019 en Championnat de France de rugby à XV de 2e division fédérale.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château de Barbet, ancienne propriété de la famille De Scorbiac, aujourd'hui base d'une promotion immobilière néerlandaise ;
  • La chapelle Saint-Majan, située sur un coteau qui surplombe la ville et emplacement supposé de l'ermitage de St Majan, évangélisateur de la région ;
  • L'ancien couvent des Capucins, inscrit à l'inventaire des monuments historiques du Gers depuis 1977, situé boulevard des Pyrénées, qui fut réaffecté en gendarmerie nationale en 1793, puis en logements et crèche au XXème siècle avant une totale rénovation au XXIème siècle ;
  • la cathédrale Sainte-Marie, architecture de style toulousain (briques foraines) à double nef, dotée d'un clocher "tour" haut de 43 mètres, et classée à l'inventaire des monuments historiques du Gers depuis 1846.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
De gueules à la lance d'argent, posée en bande[17].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  3. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  4. http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Municipales/elecresult__MN2014/(path)/MN2014/031/031253.html.
  5. Sous la direction de Georges Courtès, Le Gers. Dictionnaire biographique de l'Antiquité à nos jours, Société Archéologique et Historique du Gers, Auch, 1999 (ISBN 2-9505900-1-2).
  6. Site de la préfecture - Fiche de Lombez.
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016)
  12. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  13. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  14. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  15. http://www.hopital-lombez.fr/
  16. https://www.lesmaisonsderetraite.fr/maison-de-retraite-medicalisee-usld/32-gers-32220-lombez-hopital-local-intercommunal-lombez-samatan-2906.htm
  17. Banque du blason.