Libertatea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Libertatea
Image illustrative de l’article Libertatea

Pays Roumanie
Langue Roumain
Format Tabloïd
Date de fondation 1989
Ville d’édition Bucarest

Propriétaire Ringier
Site web (ro) libertatea.ro

Libertatea (en français : « La liberté ») est un journal roumain publié à Bucarest[1]. C'est le premier journal à paraître après la révolution roumaine. .

Historique et profil[modifier | modifier le code]

Le journal a été lancé en 1989[1]. La première édition a été publiée à midi le , étant le premier journal à annoncer que le dirigeantcommuniste, le président Nicolae Ceausescu, s'était enfui de la capitale en hélicoptère. L'ancien journal s'appelait Informația Bucureștiul. Sorin Rosca Stanescu était journaliste à l'ancien journal et travaillait avec Octavian Andronic, le fondateur du nouveau journal Libertatea .

Il a été transformé en tabloïd en 1994, lors de son achat par Ringier. De nos jours, une fille vêtue d'un bikini est désignée « Fille de la page cinq ». Le journal est généralement socialement progressiste dans ses valeurs et a un point de vue politique libertaire, en accord avec son titre.

Libertatea.ro[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, le site Libertatea.ro est l'un des sites web les plus visités en Roumanie. Avec une moyenne mensuelle de plus de 40 millions d’impressions, Libertatea.ro se classe parmi les deux premiers sites d’informations générales en Roumanie.

Un design révolutionnaire et un contenu de qualité font de Libertatea.ro la source d'informations quotidiennes pour des millions de roumains, dans le pays et à l'étranger.

Offrant un mélange équilibré d'histoires sociales, politiques, sportives, de célébrités ou de vies, Libertatea.ro est une source de respect quand il s'agit de nouvelles informations.

En tant que l’un des premiers sites d’information en Roumanie, Libertatea.ro dispose d'archives précieuses pour ses lecteurs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Central and South-Eastern Europe 2004, Psychology Press, , 800 p. (ISBN 978-1-85743-186-5, lire en ligne), p. 507

Liens externes[modifier | modifier le code]