Les Vingt-huit Jours de Clairette (film, 1933)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les Vingt-huit Jours de Clairette
Réalisation André Hugon
Scénario Paul Fékété
d'après l'opérette de
Victor Roger
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 98 minutes
Sortie 1933

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Vingt-huit Jours de Clairette est un film français d’André Hugon, sorti en 1933, et basé sur l'opérette éponyme de Victor Roger (1892).

Synopsis[modifier | modifier le code]

Clairette Pastoureau apprend que Bérénice, une ancienne maîtresse de son mari le poursuit à nouveau de ses assiduités, à l'armée où il fait un rappel de 28 jours. Elle revêt l'uniforme d'adjudant et après quelques quiproquos se réconcilie avec son mari. Bérénice se console pour sa part, avec le capitaine du régiment. Ce film est adapté d'un vaudeville-opérette, à caleçons et au comique troupier, créé aux Folies-Dramatiques, à Paris en 1892, qui connut un grand succès jusque dans les années 50.

Le livret d'Hippolyte Raymond et Antony Mars, jugé désopilant par les critiques de l'époque sur une musique pimpante de Victor Roger est inspiré très librement de la vie de la fille du mythique maître d'armes mulâtre montpelliérain Jean-Louis Michel, qui trouva un mari grâce à son talent d'escrimeuse.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Sources : Bifi et IMDb

Distribution[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]