Les Fainéants dans la vallée fertile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Fainéants dans la vallée fertile
image illustrative de l’article Les Fainéants dans la vallée fertile
La vallée du Nil.

Auteur Albert Cossery
Pays Égypte
Genre Roman
Éditeur Éditions Domat
Lieu de parution Paris
Date de parution
Nombre de pages 226

Les Fainéants dans la vallée fertile est un roman de l'écrivain égyptien francophone Albert Cossery paru en aux éditions Domat.

Résumé[modifier | modifier le code]

Dans une petite ville de la vallée du Nil, trois frères vivent dans la maison de leur vieux père Hafez, avec leur oncle Mustapha et Hoda, la fille à tout faire. Chacun à sa façon a décidé d'aborder la vie de manière détachée que d'aucuns considèrent paresseuse. Rafik ne travaille pas mais, observateur cynique, philosophe sur le sens des choses, de son pays et de la vie ; Serag possèderait un diplôme d'ingénieur mais ne se désespère pas vraiment de voir l'usine proche – dans laquelle il pense ou prétend devoir travailler –, laissée à l'abandon en cours de construction ; enfin Galal dort depuis sept ans ne s'activant que pour manger. Un problème majeur surgit lorsque leur vieux père, plus ou moins grabataire et développant une repoussante hernie inguinale, se met en tête d'épouser une jeune fille par l'intermédiaire d'une entremetteuse, Haga Zohra. Rafik, pressentant que tout l'équilibre péniblement acquis peut s'effondrer avec l'arrivée d'une femme, met en place une stratégie pour empêcher le mariage.

Réception critique[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

Le roman a été adapté par son auteur dans les années 1960 – version abandonnée puis revue et corrigée dans les années 1990 – pour le théâtre dans une pièce en trois actes[1]. Par ailleurs, le réalisateur grec Nikos Panayotopoulos a adapté l'œuvre au cinéma en 1978 dans le film homonyme qui remportera la même année le Léopard d'or au Festival international du film de Locarno.

Éditions et traductions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Œuvre d'Albert Cossery sur le site de la librairie Compagnie.
  2. (it) Albert Cossery e l’Egitto ozioso sotto la cappa del torpore par Pietro Citati dans Corriere della Serra du 29 octobre 2016.