Les Corsaires ensorcelés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Corsaires ensorcelés
41e album de la série Bob et Bobette
Auteur Willy Vandersteen
Genre(s) Franco-Belge

Aventures


Personnages principaux Bob
Bobette
Lambique
Sidonie
Jérôme

Éditeur Erasme
De Standaard
Première publication 17 octobre 1957

Prépublication De Standaard
Albums de la série

Les Corsaires ensorcelés (De geverniste zeerovers en néerlandais) est le quarante-et-unième album de la série de bande dessinée Bob et Bobette. Il porte le numéro 120 de la série actuelle.

Il a été écrit par Willy Vandersteen et publié dans De Standaard et Het Nieuwsblad du 16 octobre 1957 au 25 février 1958[1],[2].

L'histoire est une suite directe à l'aventure précédente, Le Testament parlant, et est en partie basée sur le mythe de Robinson Crusoé.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Lambique, devenue millionnaire, pavane dans les rues et distribue de l'argent aux plus pauvres et est ainsi populaire. Mais avec Sidonie et les autres, il se comporte mal. Tellement mal que quand Sidonie lui fait la remarque, Lambique part alors avec Jérôme à bord d'un navire pour vivre sur île déserte, seul, tandis que Bob, Bobette et Sidonie embarquent clandestinement pour le surveiller, à l'aide de Jérôme. Mais un cruchon de vernis enchanté reçue par un marin va bouleverser ce voyage, animant les objets.

Le bateau échoué près d'une île, nos amis décideront de la coloniser alors que le cruchon de vernis a été renversé sur une panoplie de jouets de corsaires...

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Personnages secondaires[modifier | modifier le code]

  • Limbaque : poupée de Lambique devenue vivante et grande
  • Capitaine Landouille : capitaine corsaire issu de la panoplie de jouets de Lambique

Lieux[modifier | modifier le code]

Autour de l'album[modifier | modifier le code]

  • À la page 45, dans la version en néerlandais, tous les mots dans les bulles, durant six cases et deux bandes de long, commencent par la lettre « V ».
  • Le nom Limbaque est une anagramme de Lambique.

Éditions[modifier | modifier le code]

  • De geverniste zeerovers , 1957, Standaard : édition originale en néerlandais
  • Les corsaires ensorcelés, 1971, Érasme : édition en français
  • De geverniste zeerovers / Les corsaires ensorcelés, 1988, Standaard : édition en néerlandais / français

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Suske en Wiske Klassiek. Rode reeks: De zonnige zageman », sur suskeenwiske.ophetwww.net (consulté le 9 avril 2020)
  2. « De geverniste zeerovers », sur suskeenwiske.ophetwww.net (consulté le 9 avril 2020)