Les Cahiers d'Esther

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour la série télévisée, voir Les Cahiers d'Esther (série d'animation).

Les Cahiers d'Esther
Série
Auteur Riad Sattouf

Thèmes Vie quotidienne
Personnages principaux Esther et sa famille
Lieu de l’action France
Époque de l’action 2015 à 2023 (un tome par an prévu)

Pays Drapeau de la France France
Langue originale Français
Éditeur Allary Éditions
Première publication
Nb. d’albums 4

Prépublication L'Obs

Les Cahiers d'Esther est une série de bande dessinée française de Riad Sattouf, prépubliée par L'Obs à partir de 2015[1] puis éditée en album chez Allary Éditions dès l'année suivante.

S'inspirant de la fille d'amis à lui, Riad Sattouf raconte, dans des planches bichromiques[2], la vie quotidienne de la jeune Esther[3], âgée de 10 ans dans le premier tome. Il est prévu un album par an jusqu'aux 18 ans de l'héroïne[2],[4].

Publication[modifier | modifier le code]

Cette série est d'abord prépubliée dans le magazine L'Obs.

Albums[modifier | modifier le code]

  1. Histoires de mes dix ans, Paris, Allary Éditions, , 56 p. (ISBN 978-2-370-73084-8)
  2. Histoires de mes onze ans, Paris, Allary Éditions, , 56 p. (ISBN 978-2-370-73114-2)
  3. Histoire de mes douze ans, Paris, Allary Éditions, (ISBN 2-3707-3153-2)
  4. Histoire de mes treize ans, Paris, Allary Éditions, (ISBN 978-2-37073-275-0)

Ventes[modifier | modifier le code]

Les deux premiers albums de la série, Histoire de mes dix ans et Histoire de mes onze ans, se sont vendus, en septembre 2017, à un total de 220 000 exemplaires[réf. souhaitée] et sont traduits en sept langues[5].

Série télévisée[modifier | modifier le code]

Les Cahiers d'Esther est une adaptation de l’œuvre sous forme de série télévisée[6]. Composée de cinquante épisodes de deux minutes diffusés sur Canal+, la série est réalisée par Riad Sattouf et Mathias Varin, scénarisée toujours par Riad Sattouf mais avec Dorothée Lachaud et produite par Folimage, Les Compagnons du cinéma et Les Films du futur[5]. Il est prévu d'avoir une saison par album (soit huit saisons)[7],[8], la première reprenant l'Histoire de mes dix ans[9]. Il s'agit de la première réalisation de Sattouf dans le dessin animé[10].

Ce sont de vrais enfants qui doublent les personnages pour « qu'ils grandissent avec [eux] »[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les Cahiers d'Esther », sur Allary Éditions (consulté le 29 mars 2016).
  2. a et b E. Nait-Challal, « J'aimerais suivre Esther jusqu'à ses 18 ans, pour la voir évoluer », L'Actu,‎ , p. 2-3.
  3. « Les Cahiers d’Esther de Riad Sattouf, un Petit Nicolas au féminin d'aujourd’hui », sur France Inter (consulté le 29 mars 2016).
  4. « Riad Sattouf », sur Allary Éditions (consulté le 30 mars 2016).
  5. a et b Antoine Oury, « Les Cahiers d'Esther, de Riad Sattouf, adaptés en dessin animé », sur ActuaLitté, (consulté le 24 octobre 2017).
  6. a et b Vincent Morel, « Les Cahiers d'Esther de Riad Sattouf adapté à la télévision », sur Le Figaro, (consulté le 24 octobre 2017).
  7. « Une BD de Sattouf sur Canal+ », sur Le Parisien, (consulté le 24 octobre 2017).
  8. Lisef, « La BD Les Cahiers d'Esther de Riad Sattouf va avoir son adaptation en dessin animé », sur 9e art, (consulté le 24 octobre 2017).
  9. Laurence Houot, « Les Cahiers d'Esther de Riad Sattouf bientôt en dessin animé ! », sur Culturebox, (consulté le 24 octobre 2017).
  10. Clément Cuyer, « Les Cahiers d'Esther de Riad Sattouf bientôt en série animée pour Canal+ », sur Allociné, (consulté le 24 octobre 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « J'ai 10 ans ! : La vie d'Esther selon Sattouf », Casemate, no 89,‎ , p. 56-7
  • Ronan Lancelot, Riad Sattouf : Cher journal..., dBD n°119, décembre 2017-janvier 2018 , p. 44-47.
  • Olivier Mimran, « Les cahiers d’Esther : "Depuis qu’elle est entrée dans l’adolescence, Esther se fait vraiment des gros délires!", confie Riad Sattouf », 20 minutes,‎ (lire en ligne).