Les Amazones (pièce de théâtre, 1749)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Amazones.

Les Amazones
Auteur Anne-Marie du Boccage
Genre Tragédie en vers
Nb. d'actes 5
Lieu de parution Paris
Éditeur F. Merigot
Date de parution 1749
Date de création en français
Lieu de création en français Comédie-Française
Compagnie théâtrale Comédiens ordinaires du Roi
Lieux de l'action
Thémiscyre, sur les bords du Thermodon -->

Les Amazones est une tragédie mythologique en cinq actes et en alexandrins composée par l'écrivaine française Anne-Marie du Boccage et créée le 24 juillet 1749 à la Comédie-Française, à Paris. La pièce relate des intrigues politiques et amoureuses au royaume des Amazones, qui viennent de capturer le héros grec Thésée et hésitent à le sacrifier aux dieux.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Orithie, reine des Amazones et prêtresse de Mars.
  • Antiope, princesse héritière du trône.
  • Mélanippe, Amazone, ministre et chef de l'armée.
  • Thésée, fils d'Égée roi d'Athènes.
  • Idas, compagnon et ami de Thésée.
  • Orondal, ambassadeur de Gélon, le roi des Scythes.
  • Une Amazone, attachée à la Reine.
  • Suite d'Amazones.

La scène est à Thémiscyre, sur les bords du Thermodon.

Résumé[modifier | modifier le code]

La reine des Amazones et ses conseillères ont capturé le héros grec Thésée lors d'un combat contre leurs adversaires, les Scythes. En vertu des lois des Amazones, tout homme capturé devrait être tué. Mais la reine Orithie tarde à prononcer la sentence. Elle finit par avouer la cause de son trouble à sa fidèle amie d'enfance Antiope : elle est tombée amoureuse de Thésée. Or Antiope est elle-même secrètement amoureuse du héros. La conseillère Mélanippe, quant à elle, soupçonne la vérité et craint la discorde que Thésée pourrait semer parmi les Amazones : elle veut tout tenter pour faire immoler Thésée.

Histoire éditoriale et traductions[modifier | modifier le code]

La tragédie est publiée en 1749 à Paris chez F. Mérigot, suivie d'une lettre à Mme du Boccage au sujet de la pièce[1].

La tragédie Les Amazones a été traduite en italien dès l'époque d'Anne-Marie du Boccage par Luisa Bergalli[2].

La pièce fait l'objet d'une édition scientifique par Aurore Evain, Perry Gethner et Henriette Glodwin en 2015 dans un volume consacré aux femmes dramaturge du XVIIIe siècle[3].

Postérité[modifier | modifier le code]

La pièce a été adaptée librement par le dramaturge italien Carlo Goldoni dans La Dalmatienne (La Dalmatina)[4].

Aujourd’hui, la pièce bénéficie d’un regain d’intérêt et a fait l’objet d’études féministes[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les Amazones, Paris, F. Mérigot, 1749, numérisé sur Gallica.
  2. Von Kulessa (2006).
  3. Evain, Gethner et Goldwin (2015).
  4. Paola Martinuzzi, compte-rendu de l'ouvrage « Théâtre de femmes de l’Ancien Régime. Tome IV. xviiie siècle, édition d’Aurore Evan », dans la revue Studi Francesi, n°185 (LXII – II), 2018, mis en ligne le 01 août 2018. Page consultée le 03 novembre 2018. [lire en ligne]
  5. Belhouchat, Bizière, Idels et Villeneuve (2018), p. 117-119.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Éditions[modifier | modifier le code]

  • Femmes dramaturges en France, 1650-1750, tome II, textes établis et présentés par Perry Gethner, Tübingen, éditions G. Narr, 2002. (ISBN 9783823355489)
  • Aurore Evain, Perry Gethner et Henriette Goldwyn (avec la collaboration de Rotraud von Kulessa, Marie-Emmanuelle Plagnol-Diéval, Charlotte Simonin et Gabrielle Verdier), Théâtre de femmes de l’Ancien Régime. Tome IV. xviiie siècle, Paris, Classiques Garnier, 2015, 489 p. (ISBN 978-2-8124-4747-1) [Édition scientifique.]

Études savantes[modifier | modifier le code]

  • Belhouchat, Bizière, Idels et Villeneuve, Des femmes en littérature. 100 textes d'écrivaines à étudier en classe, Belin éducation / éditions Des femmes, 2018.
  • Anne Richardot, « Cythère redécouverte : la nouvelle géographie érotique des Lumières », Clio. Histoire‚ femmes et sociétés, n°22, 2005, mis en ligne le 01 décembre 2007. DOI:10.4000/clio.1747 [lire en ligne]
  • Rotraud Von Kulessa, Les Amazones de Madame du Bocage dans la traduction italienne de Luisa Bergalli Gozzi, p. 255-267 in La Traduction du discours amoureux (1660-1830), colloque international (18-19 mars 2005), textes réunis par Annie Cointre, Florence Lautel et Annie Rivara, Centre d’étude des textes et traductions, Université Paul Verlaine, Metz, 2006.

Liens externes[modifier | modifier le code]