Leopoldo Torres Ríos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Leopoldo Torres Ríos
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Fratrie
Carlos Torres Ríos (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant

Leopoldo Torres (Torre) Ríos est un compositeur, scénariste et réalisateur argentin né le à Buenos Aires et décédé à Vicente López (province de Buenos Aires), le . Père du réalisateur Leopoldo Torre Nilsson, il est l'auteur d'une quarantaine de films.

Analyse[modifier | modifier le code]

Leopoldo Torres Ríos représente, pour l'Argentine, un maillon fondamental entre le vieux cinéma instinctif de José Augustin Ferreyra (es) - premier créateur du cinéma argentin, avec lequel Torres Rìos partage le goût pour le tango et quelques archétypes locaux - et la sensibilité moderne qui privilégie l'introspection psychologique et un rythme dramatique plus proche des réalités quotidiennes. Alors qu'un Mario Soffici recherche l'authenticité dans une Argentine rurale, Torres Ríos édifie les bases d'un réalisme urbain contemporain[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Paulo Antonio Paranagua in : Dictionnaire du cinéma, sous la direction de Jean-Loup Passek, Librairie Larousse, Paris, 1986.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 1923 : El puñal del mazorquero
  • 1924 : Buenos Aires bohemio
  • 1936 : El conventillo de la Paloma, premier film sonore argentin
  • 1938 : La vuelta al nido
  • 1939 : El sobretodo de Céspedes
  • 1948 : Pelota de trapo
  • 1949 : Pantalones cortos
  • 1950 : El Crimen de Oribe (en coréalisation avec Leopoldo Torre Nilsson)
  • 1953 : El hijo del crack (en coréalisation avec Leopoldo Torre Nilsson)
  • 1956 : Edad dificil
  • 1958 : Demasiado jóvenes
  • 1959 : Campo virgen
  • 1959 : Aquello que amamos