Leopold Ackermann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ackermann.
Leopold Ackermann
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
VienneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Religion
Ordre religieux

Léopold Ackermann, né le à Vienne et mort le dans la même ville, connu par son nom en religion de Petrus Fourerius (Pierre Fourrier), est un exégète catholique autrichien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Léopold Ackermann naît le à Vienne[1].

Il entre le dans l'ordre des chanoines régulier de saint Augustin dans l'abbaye de Klosterneuburg[2], et prend en religion le nom de Pierre Fourrier[1].

Il étudie de 1791 à 1795 à Vienne[2]. Par la suite, il devient prêtre et professeur de langues orientales au Stiftshof de Vienne, également bibliothécaire en 1800[2]. Il obtient son doctorat en théologie en 1802[2].

En 1806 il devient professeur d'exégèse de l'Ancien Testament à l'université de Vienne, où il succède à Jahn et occupe sa chaire avec succès pendant vingt cinq ans[1].

Il est en correspondance avec les érudits de Rome et l'université hongroise[3].

Léopold Ackermann meurt le dans sa ville natale[1].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Introductio in libros Veteris Fœderis usibus academicis accomodata, Vienne, 1825 ; c'est la troisième édition corrigée et rectifiée de l’Introductio de Jahn[1].
  • Archæologia biblica, Vienne, 1826, nouvelle édition également corrigée de Jahn (elle est réimprimée par Migne, dans son Cursus Scripturæ sacræ)[1].
  • Prophetæ minores perpetua annotatione illustrati, Vienne, 1830, commentaire qui ne renferme pas des choses nouvelles, mais réunit ce qu'il y a de meilleur dans les ouvrages plus anciens, en y joignant des observations philologiques ; l'auteur commente le texte hébreu original, qu'il reproduit ; son travail est court mais bon[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Vigouroux 1912, p. 149.
  2. a b c et d Allgemeine Deutsche Biographie.
  3. Wurzbach 1856, p. 3.
  4. Vigouroux 1912, p. 149-150.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]