Leland A. Cossart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Leland A. Cossart

Naissance
Décès
Activité principale musicien, compositeur et accompagnateur

Leland A. Cossart, né sur l'île de Madère en 1877 et mort à Lausanne le , est un pianiste, compositeur et accompagnateur vaudois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après un bref séjour en France, Leland A. Cossart commence ses études au Conservatoire de Lausanne, dans la classe de piano d'Eugène Gayrhos. Il poursuit sa formation à Dresde auprès de Felix Draeseke. Alors qu'il commence une carrière de maître de chapelle au Magdebourg Stadtheater et de professeur au Conservatoire de Dresde, il se fait emprisonner lors de la Première Guerre mondiale, en tant que ressortissant anglais, puis revient en Suisse en 1921 et se fixe à Montreux, où il enseigne la musique.

Leland A. Cossart, outre son enseignement, accompagne de nombreux artistes, comme Ysabelle Bard, Gret Rumbeli et Clara Haskil. Leland A. Cossart a composé un certain nombre d’œuvres dont trois Lieder pour mezzo-soprano et piano, op. 5; une romance pour piano, violon et violoncelle, op. 6; un Nocturne pour cor anglais et piano, op. 8; un certain nombre de Lieder, dont les Cinq Lieder pour voix et piano, op. 9 et les Drei Liebeslieder pour soprano ou ténor et piano, op. 11, ou encore les Six poèmes de Victor Hugo op. 33 ainsi que The last Poem of Byron, op. 34, composé à Chillon pour son centenaire, resté à l'état de manuscrit. Leland A. Cossart a également composé des œuvres pour piano seul, comme ses Fünf Klavierstücke, op. 12 ou ses Préludes op. 25, ainsi qu'une suite pour une formation originale, dix instruments à vent et harpe, op. 19, une Romance pour violon et piano (op. 31) et une œuvre pour chœur d'hommes, soprano solo et orchestre, Feirstunden des Meeres, op. 26.

Contrairement à ce que l'on trouve parfois sur Internet, Leland A. Cossart ne décède pas à Montreux en 1965 mais à Lausanne, avenue Fraisse 14, en 1956, la cérémonie funèbre ayant eu lieu le 6 juillet 1956. Le prénom complet du musicien reste inconnu : si la presse vaudoise annonce le décès de M. Leland-Anthony Cossart, dans le net c'est Leland Albert Cossart qui prime.

Sources[modifier | modifier le code]

  • « Leland A. Cossart », sur base de données des musiciens vaudois de la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne.
  • sites et références mentionnés
  • [Nécrologie], Feuille d'avis de Lausanne, 1956/02/09, p. 4
  • "Premier récital de "Amis du Lied"", Tribune de Lausanne, 1943/02/09, p. 4
  • Reymond, Henri, "Concert à deux pianos. Cossart, Koëlla", Feuille d'avis de Lausanne, 1936/03/06, p. 4
  • Cheseaux, René, "Audition d'œuvres de M. L. A. Cossart", Tribune de Lausanne, 1934/04/03, p. 6
  • "Bibliographie: Leland A. Cossart, op. 30, Chants de la mer [...]", Tribune de Lausanne, 1922/08/25, p. 4.

Liens externes[modifier | modifier le code]