Legalstart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Legalstart
logo de Legalstart

Création 21 septembre 2012
Fondateurs Pierre Aïdan, Timothée Rambaud et Stéphane Le Viet
Forme juridique SAS (Société par Actions Simplifiée)
Siège social Paris, France
Direction Pierre Aidan
Activité Edition de logiciels applicatifs
Effectif 20 à 49 salariés (tranche INSEE)
SIREN 753 892 926
Site web legalstart.fr

Chiffre d'affaires Comptes non disponibles[1]

Legalstart (nom commercial de Yolaw) est une plateforme de services juridiques en ligne à destination des TPE/PME dont l’objectif est de permettre à un entrepreneur de gérer seul l’ensemble de ses démarches administratives, juridiques et comptables[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Legalstart est créé en 2012 par Pierre Aïdan, Timothée Rambaud et Stéphane Le Viet. Le lancement commercial a lieu en .

En , l'entreprise intègre la Mission de Simplification des démarches des entreprises menée par le cabinet du Premier Ministre[3].

En elle rejoint l’association gouvernementale Transition Numérique Plus qui aide les PME/TPE dans leur transformation digitale[4].

Pendant l'année 2016, Legalstart est lauréat du Concours de L’innovation Numérique de BPI France[5] et fait partie du Palmarès des Start-up de l’Année, EY et l’Express[6].

Legalstart est le partenaire de nombreux professionnels du droit :

  • En , partenaire des notaires du réseau NCE pour aider les entrepreneurs dans leurs démarches[7].
  • En , partenaire de la BNP Paribas pour aider les entrepreneurs dans le dépôt de leur capital social à la banque[8].
  • En , partenaire des Editions Tissot pour gérer les problématiques des TPE/PME relatives au droit de travail[9].
  • En , partenaire de LexisNexis[10].
  • En , partenaire de Qonto, une néobanque française[11].
  • En , Legalstart entre au capital de Legafrik, une legaltech africaine, pour favoriser la création d’entreprise dans la zone Ohada[12].
  • En , Legalstart élargit sa gamme de service au-delà du juridique et de l'administratif en lançant une plateforme de comptabilité en ligne[13].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.societe.com/societe/yolaw-753892926.html
  2. Audrey Chabal, Legalstart, L’Outil Qui Soigne La Phobie Administrative Des Entrepreneurs sur forbes.fr, 9 mai 2018 (consulté le 2 mai 2019)
  3. « Mission de simplification des entreprises », sur modernisation.gouv.fr, (consulté le 12 avril 2019)
  4. « Membres de l'association gouvernementale Transition Numérique Plus », sur transition-numérique-plus.fr (consulté le 12 avril 2019)
  5. « Legalstart, startup lauréate du Concours d'innovation numérique », sur BPI France, (consulté le 8 avril 2019)
  6. « Le classement des startup en 2016 », sur L'Express, (consulté le 8 avril 2019)
  7. Les notaires ubérisent la création d'entreprise, sur le Nouvel Obs (consulté le 8 avril 2019).
  8. BNP Paribas veut ubériser le création juridique d'une entreprise, sur BFM Business, 17 mai 2016 (consulté le 8 avril 2019).
  9. Les Editions Tissot et Legalstart travaillent main dans la main, sur Exclusive RH, 15 juillet 2016 (consulté le 8 avril 2019).
  10. « LexisNexis et Legalstart s'allient pour accélérer le développement de l'activité des cabinets d'avocat », sur tendancedroit.fr, (consulté le 12 avril 2019)
  11. Legalstart s'allie avec Qonto pour faciliter la création d'entreprise, sur French Web, 20 novembre 2017 (consulté le 8 avril 2019.
  12. Legalstart entre au capital de Legafrik, sur Le Monde du Droit, 5 avril 2018 (consulté le 8 avril 2019)
  13. Legalstart lance son service de comptabilité en ligne pour les TPE, sur Les Echos, 15 novembre 2018 (consulté le 8 avril 2019).
  14. Legalstart cède aux sirènes du financement du capital risque, sur Les Echos Business (consulté le 8 avril 2019).
  15. (en) « French in legaltech fundraising boost », sur The Global Legal Post, (consulté en 8 av19 ril 2019)