Le Livre de ma mère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Le livre de ma mère)
Aller à : navigation, rechercher

Le Livre de ma mère est un roman autobiographique écrit par Albert Cohen, dont la première édition date de 1954. Ce roman inaugure la partie autobiographique de l'oeuvre d'Albert Cohen, complétée par la suite par Ô vous, Frères humains, en 1972, et Carnets 1978, en 1979. Hommage douloureux à sa mère disparue, le récit offre un témoignage sur la majesté de "l'amour maternel" reçu depuis l'enfance. Le récit a la particularité de placer le personnage maternelle au coeur de l'autobiographie.

Si l'oeuvre d'Albert Cohen ne porte pas la mention "autobiographie", Albert Cohen, dans tous ses entretiens télévisés ou radiophoniques[1], ne cesse de revendiquer le caractère autobiographique de ce récit.

Genèse.[modifier | modifier le code]

Le Livre de ma mère n'est pas la première version de l'autobiographie d'Albert Cohen. En exil à Londres, l'écrivain publie en effet entre juin 43 et mai 44 quatre textes successifs intitulés Chant de Mort I, II, III, IV (in La France Libre, N°32, 33, 40,43) qui constituent l'ébauche des quatre parties du Livre de ma mère.

Postérité[modifier | modifier le code]

En 2015 parait Ma mère et moi de Brahim Metiba, autofiction autour du Livre de ma mère.

En 2016, le roman sert de base à une adaptation théâtrale mise en scène par Dominique Pitoiset, avec Patrick Timsit[2].

Notes et références.[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Albert Cohen - Apostrophe », sur Vimeo (consulté le 3 avril 2018)
  2. « Patrick Timsit feuillette sur scène "Le livre de ma mère" d'Albert Cohen », Culturebox, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)