Le Prix du danger (nouvelle)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Prix du danger.
Le Prix du danger
Publication
Auteur Robert Sheckley
Langue Anglais américain
Parution
Intrigue
Genre Science-fiction

Le Prix du danger est une nouvelle de science-fiction de Robert Sheckley, parue à l'origine sous le titre The Prize of Peril, en 1958. La nouvelle raconte les sept dernières heures d'un épisode du jeu télévisé Le prix du danger auquel participe Jim Raeder.

Résumé[modifier | modifier le code]

Jim Raeder est poursuivi par des hommes armés (le clan Thompson) qui cherchent à le tuer sous l'œil des caméras. Il s'agit d'un jeu télévisé, Le Prix du danger, qui exploite la légalisation de l'assistance au suicide. Jim a suivi les conseils de son ancien patron qui voyait en lui un « Américain moyen idéal », et s'est inscrit pour participer à des jeux télévisés de plus en plus dangereux, jusqu'à décrocher sa place pour Le Prix du danger. Les Thompson ont été sélectionnés, eux, pour leur caractère asocial et dégénéré.

Jim parvient à s'évader de l'immeuble dans lequel il était coincé, grâce à l'aide de « bons Samaritains » qui interviennent directement ou par le biais de la télévision (il possède dans sa poche un minuscule téléviseur qui lui permet d'entendre leurs informations). Le présentateur, Mike Terry, qui ne cesse de commenter les faits et gestes de Jim, nous apprend qu'il ne reste à Jim que sept heures à tenir pour survivre une semaine, ce qui mettra fin au jeu et lui permettra d'empocher une grosse somme d'argent. Mais certains citoyens n'hésitent pas à dénoncer Jim à ses ennemis. La poursuite continue et il est sur le point de se faire tuer lorsqu'une femme, Janice Morrow, le prend en voiture.

Janice est en fait une employée de la chaîne de télévision, qui sauve Jim pour faire durer le spectacle. Elle le laisse un peu plus loin, il s'enfuit dans un bois, est dénoncé par un vieillard. Il parvient néanmoins à gagner une église, puis un cimetière, toujours avec les Thompson à ses trousses. Il va être abattu alors qu'il se terre dans une tombe fraîchement creusée, mais le jeu est interrompu. Jim a tenu une semaine. Le présentateur prédit qu'il reviendra bientôt au Prix du danger.

Influences et thèmes[modifier | modifier le code]

Dans l'œuvre de Sheckley[modifier | modifier le code]

Robert Sheckley avait déjà utilisé le thème de la chasse à l'homme dans la nouvelle La Septième Victime (1953). Il le réutilisera dans le roman Chasseur/Victime (titre original : Hunter/Victim), publié en 1988.

Roman[modifier | modifier le code]

En 1982, un roman de Stephen King (sous le pseudonyme de Richard Bachman), Running Man, a repris le même thème.

Adaptations cinématographiques[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]