Le Berger des abeilles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Berger des abeilles est un roman d'Armand Lanoux paru en 1974.

Origine du roman[modifier | modifier le code]

Au début des années 1960, Armand Lanoux avait écrit une scène appelée L'Homme qui suivait le printemps et destinée à être diffusée sur France Inter. L'auteur se rendit dans les Pyrénées-Orientales en 1972 pour vérifier les faits historiques. Il arrangea ensuite une histoire et L'Homme qui suivait le printemps devint un chapitre du roman.

Résumé[modifier | modifier le code]

En mai 1943, un jeune lieutenant originaire du Nord de la France vient de rentrer de prison en Poméranie. Le ministère des prisonniers l'envoie en congé dans les Pyrénées-Orientales. En arrivant à la gare de Perpignan, la personne qui devait l'emmener à l'hôtel ne vient pas, mais un taxi-vélo-cycliste l'aborde et lui propose de l'emmener. Mais à l'hôtel, son nom n'apparaît pas dans les réservations.

Style[modifier | modifier le code]

L'écriture est assez difficile à suivre. L'auteur revient souvent sur des souvenirs ou des détails. De plus les personnages apparaissent sans vraiment savoir pourquoi ou qui ils sont.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Vinas, Armand Lanoux, témoin d'Isis, Grasset, , 340 p. (ISBN 9782246355816)

Articles connexes[modifier | modifier le code]