Lambert Meertens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lambert Meertens
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (76 ans)
AmsterdamVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique

Lambert Guillaume Louis Théodore Meertens ou Lambert G. L. T. Meertens (né le à Amsterdam) est un informaticien hollandais. Il est professeur émérite à l'université d'Utrecht depuis 2009[1] et chercheur au Kestrel Institute (en), un centre de recherche informatique sans but lucratif à Palo Alto', au Stanford Research Park (en)[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

Meertens est chercheur au Centrum voor Wiskunde en Informatica (CWI) à Amsterdam jusqu'en 1986. En 1987, il est nommé professeur de technologie de programmation à l'université d'Utrecht, puis professeur extraordinaire pour la construction de logiciels en 1995 jusqu'à son éméritat en 2009[1].

Informatique musicale[modifier | modifier le code]

Dans les années 1960, Meertens applique les grammaires affixes à la description et à la composition de musique ; il obtient un prix spécial du jury au congrès de 1968 de l'International Federation for Information Processing (IFIP) à Édimbourg pour son quatuor à cordes, Quartet No. 1 in C Major for 2 Violins, Viola and Violoncello engendré par ordinateur, basé sur une grammaire affixe non contextuelle[3],[4]. La partition du quatuor est parue comme Mathematical Centre Report MR 96 en 1968.

Langages de programmation[modifier | modifier le code]

Meertens est un des coauteurs du Revised ALGOL 68 Report[5]. Il est à l'origine et l'un des concepteurs du langage de programmation ABC[6]. Avec Richard Bird (en), Meertens est l'un de concepteurs du formalisme de Bird-Meertens (en)[7],[8]. Son coauteur Richard Bird lui a « fait don » d'un nombre qu'il a appelé le nombre de Meertens (en)[9]. Meertens a publié notamment sur la programmation fonctionnelle est la programmation récursive.

Autres activités[modifier | modifier le code]

De 1999 à 2009, il était président du IFIP Working Group 2.1 (en) (Algorithmic Languages and Calculi). Politiquement engagé, il était président du Parti socialiste pacifiste (PSP) de 1975 à 1981.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Prof.dr. L.G.L.Th. Meertens (1944 - ) sur le Catalogus Professorum Academiæ Rheno-Traiectinæ.
  2. a et b « Prof. Lambert Meertens », sur Kestrel Institute (consulté le 22 janvier 2018).
  3. Michael Kassler, « Report from Edinburgh », Perspectives of New Music, vol. 7, no 2,‎ , p. 175–177 (DOI 10.2307/832302, JSTOR 832302).
  4. Quartet no. 1 in c major for 2 violins, viola and violoncello. Partition et liens vers un enregistrement mp3 d'une interprétation par le Amsterdam String Quartet (1968).
  5. A. van Wijngaarden, B. J. Mailloux, J. E. L. Peck, C. H. A. Koster, Michel Sintzoff, Charles H. Lindsey, Lambert Meertens et R. G. Fisker., « Revised Report on the Algorithmic Language Algol 68 », Acta Informatica, vol. 5, nos 1-3,‎ , p. 1–236 (ISSN 0001-5903, DOI 10.1007/BF00265077).
  6. Leo Geurts, Lambert G. L. T. Meertens et Steven Pemberton, ABC programmer's handbook, rentice Hall, (ISBN 978-0-13-000027-9).
  7. Lambert Meertens, « Algorithmics — Towards programming as a mathematical activity. », dans : J. W. de Bakker, M. Hazewinkel et J. K. Lenstra (éditeurs), Mathematics and Computer Science, CWI Monographs, vol. 11, North-Holland, (lire en ligne), p. 289-334
  8. Lambert Meertens et Richard Bird, « Two Exercises Found in a Book on Algorithmics », dans : Lambert Meertens (éditeur), Program Specification and Transformation, Amsterdam, North-Holland, (lire en ligne), p. 451–457
  9. Richard S. Bird, « Meertens number », Journal of Functional Programming, vol. 8, no 1,‎ , p. 83–88 (DOI 10.1017/S0956796897002931).
  10. « Holders of the IFIP Silver Core Award (1974–2007) », sur Griffith University (consulté le 22 janvier 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]