Algol 68

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’informatique
Cet article est une ébauche concernant l’informatique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Algol 68 est un langage de programmation universel dérivé du langage Algol 60, principalement conçu par des Européens.

Principe[modifier | modifier le code]

Au-delà d'Algol 60, l'objectif des concepteurs d'Algol 68 était d'offrir un langage de programmation universel, résolument innovant, dérivant sa puissance d'une conception orthogonale.

En Algol 68,

  • le programmeur peut définir de nouveaux types de données, de nouveaux opérateurs, la surcharge et l'extension des opérateurs prédéfinis ; il peut ainsi adapter le langage au domaine de l'application ;
  • des processus peuvent s'exécuter en parallèle, et se synchroniser à l'aide de sémaphores ;
  • les entrées/sorties exploitent des volumes organisés en livres, pages et lignes.

Niklaus Wirth qui faisait à l'origine partie du groupe de travail a refusé l'innovation extrême d'Algol 68 et a fait sécession pour proposer Algol W qui deviendra par la suite Pascal.

Syntaxe[modifier | modifier le code]

La syntaxe a été définie à l'aide d'une grammaire indépendante du contexte, à deux niveaux, qui porte le nom de son concepteur Adriaan van Wijngaarden. Le Rapport Révisé (1973) a montré que la grammaire d'Algol 68, proposée par van Wijngaarden, reconnaît tout programme Algol 68 valide. En effet, elle formalise aussi les contraintes contextuelles et/ou sémantiques du langage, décrites antérieurement en langue naturelle de façon plus ou moins ambiguë.

Réification[modifier | modifier le code]

L'analyse syntaxique d'Algol 68 a été implantée dans les premiers compilateurs par du code ad hoc ajouté à un analyseur lexical traditionnel.

Algol 68R est le premier dialecte ALGOL 68 à avoir disposé d'un compilateur, réalisé en 1970 au Royal Radar and Signal Establishment de Malvern (UK).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Groupe Algol de l'AFCET. Définition du langage algorithmique ALGOL 68 ; présent. et trad. française du Report on the algorithmic language Algol 68 éd. par J. Buffet, P. Arnal, A. Quéré - 1972 - Hermann (Actualités scientifiques et industrielles) - VII-222 p. ; 24 cm
  • Woodward P.M. and S. G. Bond S. G., Algol 68-R Users Guide, (2nd Second edition), 1974, Her Majesty's Stationary Office.
  • Cleveland & Uzgalis Grammars for Programming Languages, 1977, Computer Science Library, Elsevier.

Liens externes[modifier | modifier le code]