Réserve indienne de Lake Traverse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lake Traverse Indian Reservation
Wahpeton Haus.jpg

Maison Wahpeton.

Géographie
Pays
États
Superficie
3 754,6 km2
Coordonnées
Démographie
Population
11 185 hab.
Densité
3 hab./km2
Fonctionnement
Statut

Géolocalisation sur la carte : Dakota du Nord

(Voir situation sur carte : Dakota du Nord)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Dakota du Sud

(Voir situation sur carte : Dakota du Sud)
Point carte.svg

La réserve indienne du lac Traverse est la patrie des Amérindiens Sisseton-Wahpeton, une branche du groupe de la Nation Sioux.

La réserve s'étend sur cinq comtés dans l'extrême nord-est du Dakota du Sud et dans certaines parties de deux comtés du sud-est du Dakota du Nord aux États-Unis.

Plus de 60 pour cent de sa superficie se trouve dans le comté de Roberts dans le Dakota du Sud, mais il existe des communautés plus petites dans d'autres comtés du Dakota.

La superficie totale est 3 754,596 km2 et la population s'élève à 11 185 habitants, dont 56,38 % de Blancs, 38,07 % d'Indiens américains et de natifs d'Alaska (en anglais : American Indian and Alaska Native) et 3,85 % de Métis, selon l'American Community Survey[1]. Sa communauté la plus importante vit dans la ville de Sisseton dans le Dakota du Sud.

La réserve indienne de « Lake Traverse reservation » fut créée par le Traité de lac Traverse de 1867 qui en établit les limites territoriales.

Les limites de la réserve s'étendent à travers trois comtés chacune dans le Nord et le Dakota du Sud. La réserve s'étend sur une superficie de plus de 400 kilomètres carrés sur six comtés. Dans cette réserve, un tiers du territoire est la propriété de la tribu et les deux tiers restant par les membres des tribus. Les Amérindiens Sioux des tribus Sisseton-Wahpeton conservent des droits sur l'environnement sous l'autorité tribale en coordination avec les lois fédérales, pour la protection des terres et des ressources au sein des limites de la réserve par le biais d'élaboration de codes et de concertation.

En 2002, Le peuple des Sisseton-Wahpeton ajouta à son appellation le mot Oyate pour se dénommer les « Sisseton Wahpeton Oyate ». En langage Sioux traditionnel Dakota, Oyate est mot qui signifie peuple ou nation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « My Tribal Area », sur www.census.gov (consulté le 25 janvier 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]