Réserve indienne de Pine Ridge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Réserve indienne de Pine Ridge
Pine Ridge Flag.svg
Image dans Infobox.
Géographie
Pays
État
Baigné par
Superficie
8 984,31 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Aire protégée
Parc national des Badlands (partie nord-ouest (d))Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Pineridgereservationmap.png
Démographie
Population
19 698 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
2,2 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Histoire
Fondation
Identifiants
GNIS
TGN
Site web

Pine Ridge est une réserve indienne américaine de la tribu des Oglalas située au Dakota du Sud et créée en 1889 lors du démantèlement de la Grande Réserve sioux.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2015, sa population s'élève à 19 541 habitants, selon l'American Community Survey[1].

Composition de la population en % (2010)[2]
Groupe Pine Ridge Drapeau du Dakota du Sud Dakota du Sud Drapeau des États-Unis États-Unis
Amérindiens 88,0 8,8 0,9
Blancs 9,8 85,9 72,4
Métis 1,8 2,1 2,9
Autres 0,4 3,2 23,8
Total 100 100 100
Latino-Américains 2,1 2,7 16,7

Histoire contemporaine[modifier | modifier le code]

Dans les années 1980-1990, des projets de mines d'uranium et d'un site d'essais nucléaires mené par la compagnie Honeywell ont menacé la communauté. Une femme Oglala, mère de huit enfants, JoAnn Tall a installé son tipi sur le site jusqu'à l'abandon du projet[3].

Difficultés sociales[modifier | modifier le code]

Pine Ridge est la huitième réserve des États-Unis en termes de taille et la plus pauvre. C'est en fait l'un des endroits les plus pauvres du pays[4].

La population de Pine Ridge souffre de problèmes de santé, notamment de taux de mortalité élevés (l'une des espérances de vie les plus faible de l'hémisphère ouest : 47 ans pour les hommes et 52 pour les femmes[5]), de dépression, d'alcoolisme (la vente d'alcool est interdite mais la consommation forte : 85 % des familles sont touchées[6]), de toxicomanie, de malnutrition et de diabète, entre autres. Le taux de mortalité infantile est 300 % supérieur à la moyenne nationale des États-Unis[7] et le taux de suicide des adolescents est 150 % supérieur à la moyenne nationale du pays[7].

Le chômage sur la réserve est de 90 %[7], et 97 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté[7]. Un tiers des familles n'ont pas d'électricité, de téléphone, d'eau courante ou de tout à l'égout[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]