Réserve indienne de Standing Rock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Réserve indienne de Standing Rock
Standing Rock logo.png
Standing Rock (14421247914).jpg
Géographie
Pays
État
État
Chef-lieu
Superficie
9 251,2 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Standing rock.gif
Démographie
Population
8 612 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
0,9 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Identifiants
Code postal
58538Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Standing Rock (en anglais : Standing Rock Indian Reservation), est une réserve indienne lakota dans le Dakota du Nord et le Sud, aux États-Unis.

C'est la sixième plus grande réserve des États-Unis en termes de superficie. Elle comprend tout le comté de Sioux au Dakota du Nord et tout le comté de Corson au Dakota du Sud, ainsi que de petites parties du comté de Dewey et du comté de Ziebach au Dakota du Sud.

La réserve a une superficie de 9 251,2 km2 et une population de 8 542 habitants selon l'American Community Survey[1].

Son président est David Archambault II.

Démographie[modifier | modifier le code]

Historique des recensements
Ann. Pop.
19102 929
192010 557 +260,43 %
193014 222 +34,72 %
194011 174 -21,43 %
19509 864 -11,72 %
19609 460 -4,1 %
19708 626 -8,82 %
19808 816 +2,2 %
19907 956 -9,75 %
20008 225 +3,38 %
Est. 20158 542
sources[1] · [2]
Composition de la population en % (2010)[3]
Groupe Standing Rock Drapeau du Dakota du Nord Dakota du Nord Drapeau du Dakota du Sud Dakota du Sud Drapeau des États-Unis États-Unis
Amérindiens 75,5 5,4 8,8 0,9
Blancs 21,2 90,0 85,9 72,4
Métis 2,7 1,8 2,1 2,9
Autres 0,5 2,8 3,2 23,8
Total 100 100 100 100
Latino-Américains 2,3 2,0 2,7 16,7

Selon l'American Community Survey, pour la période 2011-2015, 87,75 % de la population âgée de plus de 5 ans déclare parler l'anglais à la maison, 10,74 % déclare parler le lakota et 1,31 % une autre langue[4].

Le revenu par habitant était en moyenne de 14 633 dollars par an entre 2012 et 2016, largement inférieur à la moyenne du Dakota du Nord (33 107 dollars), à celle du Dakota du Sud (27 516 dollars) et à la moyenne nationale (29 829 dollars). Sur cette même période, 42,2 % de la population de la réserve vivait sous le seuil de pauvreté (contre 11,2 % dans le Dakota du Nord, 14 % dans le Dakota du Sud et 12,7 % à l'échelle des États-Unis)[5].

Dakota Access Pipeline[modifier | modifier le code]

Des Amérindiens manifestent sur le site du Dakota Access Pipeline, sur la Highway 1806 près de Cannonball (Dakota du Nord), le 15 août 2016.

En 2016, elle a lutté contre la construction, par la société Energy Transfer Partners, d'un oléoduc de 1 900 km, passant tout près de son territoire[6]. Lors de la reprise des travaux menaçant des sites sacrés, des échauffourées ont eu lieu à Cannon Ball[7]. Le , le corps des ingénieurs de l’armée américaine annonce qu'il refuse le permis de forage sous la rivière Missouri à la société pétrolière.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « My Tribal Area », sur www.census.gov (consulté le 25 janvier 2017)
  2. (en) « Statistics », sur standingrock.org (consulté le 4 juin 2018).
  3. (en) « Profile of General Population and Housing Characteristics: 2010 », sur factfinder.census.gov (consulté le 31 mars 2018).
  4. (en) « Language spoken at home by ability to speak English for the population 5 years and over », sur factfinder.census.gov.
  5. (en) « Selected economic characteristics », sur factfinder.census.gov (consulté le 20 février 2018).
  6. « Aux Etats-Unis, une tribu sioux combat un projet d'oléoduc », sur latribune.fr, (consulté le 6 septembre 2016).
  7. « Des démolitions "catastrophiques" près d'une réserve sioux », sur 7sur7.be, (consulté le 6 septembre 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :