Laila Traby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Traby.

Laila Hmatou Traby
Informations
Disciplines Course de fond
Nationalité Drapeau : France Française
Drapeau : Maroc Marocaine
Naissance (40 ans)
Lieu Laâyoune (Maroc)
Club Martigues Sport Athlétisme
Entraîneur Nordine Ghezielle puis Jama Aden depuis le 1er juin 2014
Palmarès
Championnats d'Europe - - 1
Champ. d'Europe de cross - 1 -
Championnats de France 1 - -

Laila Traby, née le à Laâyoune, est une athlète française d'origine marocaine, spécialiste des courses de fond et de cross-country. Elle fut licenciée à Martigues jusqu'au 31 aout 2014. Le 18 mai 2015, elle est suspendue trois ans par l'Agence française de lutte contre le dopage[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Laila Traby commence sa carrière sportive à l’institut des sports de Rabat[2]. Selon elle, ses origines sahraouies ne lui ont pas permis de progresser dans son pays natal[3]. Elle accuse la Fédération marocaine d'ahtlétisme de l'avoir privée d'une sélection aux Jeux panarabes de 2004 en ajoutant une seconde à son temps de qualification. Elle émigre en France sans papiers en 2005 puis est naturalisée en 2013[3].

Sa carrière ne débute réellement qu'en 2013, où elle remporte une médaille d'argent aux Championnats d'Europe de cross par équipes.

En un an, elle surprend en améliorant de près de trois minutes son record sur 10 km hors stade, passant de 34 min 36 s à 31 min 56 s[4].

En 2014, elle remporte le titre de championne de France du 5 000 m. Un mois plus tard aux championnats d'Europe d'athlétisme, elle remporte la médaille de bronze sur 10 000 m.

Le 7 novembre, les gendarmes perquisitionnent l'appartement occupé notamment par Laila Traby lors d'un stage à Font-Romeu, haut lieu d'entraînement du fond français. Plusieurs ampoules d'EPO et des seringues sont retrouvées dans un réfrigérateur. Selon Le Monde, "l’athlète aurait notamment affirmé ne pas être Laïla Traby, avant de se mettre à parler uniquement en arabe et de ne plus vouloir remplir aucun papier. Une mauvaise volonté manifeste qui a conduit les gendarmes de Prades à la placer en garde à vue"[5]. Garde à vue durant laquelle une prise de sang confirmera la présence d'EPO dans son organisme[6]. L'athlète se dit « victime d'un complot », alors que l'EPO ne peut s'administrer que par injection intraveineuse[7].

Le 18 mai 2015, elle est suspendue trois ans par l'Agence française de lutte contre le dopage[1].

Palmarès[modifier | modifier le code]

International[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Performance
2013 Championnats d'Europe de cross Belgrade 2e Par équipes
2014 Championnats d'Europe Zurich 3e 10 000 m 32 min 26 s 03

National[modifier | modifier le code]

Palmarès national
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Performance
2014 Championnats de France Reims 1er 5 000 m 15 min 59 s 60

Records[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b https://www.lequipe.fr/Athletisme/Actualites/Laila-traby-suspendue-trois-ans/559682
  2. « Laila Traby remporte une médaille de bronze au championnat d’Europe d’athlétisme », sur Le courrier de l'Atlas,
  3. a et b « Qui est vraiment Laïla Traby ? », sur Le Parisien,
  4. « Dopage : la série noire de l'athlétisme français », sur Le Monde,
  5. Yann Bouchez, « Dopage : l’athlète française Laïla Traby suspendue trois ans », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 21 mai 2015)
  6. « Laila Traby positive à l'EPO », sur L'Equipe,
  7. « Athlétisme - Laïla Traby positive à l'EPO », sur France TV Sport,

Liens externes[modifier | modifier le code]