Lagothrix cana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Lagotriche gris)
Aller à : navigation, rechercher

Singe-laineux gris

image illustrant les primates
Cet article est une ébauche concernant les primates.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet correspondant.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article n’est pas rédigé dans un style encyclopédique (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Vous pouvez améliorer sa rédaction !

Le singe-laineux gris (Lagothrix cana) est une espèce de primate de la famille des Cebidae.

Mensurations[modifier | modifier le code]

Longueur : 50-65 cm. Queue : 55-77 cm[1].

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Lagothrix cana distribution.svg

Il est présent au Pérou, en Bolivie et au Brésil. La sous-espèce Lagothrix cana cana vit dans la forêt tropicale humide de basse altitude tandis que la sous-espèce Lagothrix cana tschudii est présente dans la forêt de nuage[2].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Lagothrix cana cana, Lagothrix cana tschudii

Locomotion[modifier | modifier le code]

Quadrupède et utilise également sa queue.

Comportements basiques[modifier | modifier le code]

Diurne, arboricole.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Il se nourrit principalement de fruits (80 %), de feuilles (15 %) et de fleurs. Il mange également les cosses des graines de Parkia[2].

Taille du groupe[modifier | modifier le code]

Bandes mixtes qui se séparent en petits groupes pour partir en quête de nourriture[1].

Structure sociale et système de reproduction[modifier | modifier le code]

Groupe multimâle-multifemelle. Polygamie.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Un petit né après une gestation de deux cent trente-trois jours s'accroche 7 jours au ventre de sa mère, puis monte sur son dos ; il est sevré à 6 mois[1].

Menaces[modifier | modifier le code]

L'existence des singes-laineux gris est menacée car il leur faut disposer de grands espaces à parcourir librement et les forêts qu'ils habitent sont de plus en plus fractionnées ; leur chair étant en outre prisée, ils sont la proie des chasseurs[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Le Règne Animal, David Burnie, 2002, (ISBN 2-07-055151-2)
  2. a et b UICN, consulté lors d'une mise à jour du lien externe

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :