Lac Frontière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lac Frontière
Image illustrative de l’article Lac Frontière
Lac Frontière en direction du village.
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Région administrative Chaudière-Appalaches
Province Drapeau : Québec Québec
Géographie
Coordonnées 46° 42′ 24″ nord, 70° 00′ 04″ ouest
Origine Glaciaire
Longueur 1,8 km
Largeur 700 m
Altitude 347 m
Hydrographie
Alimentation Rivière Noire Nord-Ouest
Émissaire(s) Décharge du Lac Frontière
Îles
Nombre d’îles Aucune
Géolocalisation sur la carte : Québec
(Voir situation sur carte : Québec)
Lac Frontière
Géolocalisation sur la carte : Canada
(Voir situation sur carte : Canada)
Lac Frontière

Le lac Frontière est un plan d’eau, situé entièrement dans la municipalité du Lac-Frontière, dans la municipalité régionale de comté (MRC) de Montmagny, dans la région administration de Chaudière-Appalaches, au Québec, au Canada.

À partir de 1915, la petite agglomération du Sud du lac, nommée Lac-Frontière, a connu un certain développement grâce au terminus de la société ferroviaire Quebec Central.

Au XIXe et XXe siècle, l'industrie forestière a été la principale activité économique de la région. Dès l'arrivée du chemin de fer, la vocation récréo-touristique de la région s'est développée significativement.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le lac Frontière s’approvisionne en eau par son tributaire la rivière Noire Nord-Ouest (venant du Nord) et par le ruisseau du Réservoir (venant de l’Ouest). Le village de la municipalité de Lac-Frontière est situé au Sud du lac.

L’embouchure du Lac Frontière est situé du côté Sud-Est du lac, à :

  • 0,9 km à l’Ouest de la frontière canado-américaine ;
  • 0,5 km au Nord du centre du village de Lac-Frontière ;
  • 1,9 km à l’Est du sommet de la montagne du Lac (altitude : 510 m) ;
  • 4,4 km au Sud-Est du centre du village de Sainte-Lucie-de-Beauregard.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le choix de ce toponyme s’explique par sa proximité de la frontière canado-américaine. Établie en 1842, cette frontière résulte du traité de Webster-Ashburton, au terme de longues négociations entre les Britanniques et les Américains.

Subséquemment, les Britanniques établirent un campement sur les rives de ce lac, afin d’accommoder leurs arpenteurs qui partaient faire des relevés topographiques dans le but de fixer plus précisément la frontière. À la même époque, les habitants de la région de Montmagny avaient désigné cette nappe d'eau « Lac des Anglais », en l’associant à la langue des individus qui s'y trouvaient, tant Britanniques qu'Américains. Des documents cartographiques de l’époque traduisirent cette appellation par « English Lake »[1].

Le toponyme « lac Frontière » a été officialisé le à la Commission de toponymie du Québec[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : « Noms et lieux du Québec », ouvrage de la Commission de toponymie du Québec, paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.
  2. Commission de toponymie du Québec - Banque de noms de lieux - Toponyme: "Lac Frontière"