La géographie, ça sert, d'abord, à faire la guerre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La géographie, ça sert, d'abord, à faire la guerre
Auteur Yves Lacoste
Pays Drapeau de la France France
Genre Essai
Éditeur Maspero
La Découverte
Date de parution 1976
2012

La géographie, ça sert, d'abord, à faire la guerre est un essai de géographie, écrit par le géographe français Yves Lacoste en 1976.

Dans son essai, Yves Lacoste procède à une critique assez virulente de la discipline géographique telle qu'elle est alors enseignée et transmise par l'enseignement français (« géographie des professeurs »), et appropriée par les mass media (géographie-spectacle) et les acteurs politiques. Il reproche à ces derniers l'« occultation » de la dimension politique qui en est faite (« géographie des états-majors »), cherchant en effet à en souligner l'importance stratégique pour l'organisation des territoires et la résolution des problèmes posés par les chocs pétroliers et la Guerre froide, par leur incidence spatiale. Il critique également la New Geography et la géographie quantitative, y préférant une géographie militante d'inspiration marxiste.

Publié la même année que le lancement de la revue de géographie Hérodote, portée par le même auteur et se voulant « revue de géopolitique », l'ouvrage participe de la refondation d'une discipline tombée en disgrâce depuis l'utilisation qui en avait été faite par le Troisième Reich et ses velléités expansionnistes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yves Lacoste, La géographie, ça sert, d'abord, à faire la guerre, Ed. Maspero, Paris, 1976 (rééditions en 2012 et 2014 aux Éditions La Découverte).

Liens externes[modifier | modifier le code]