La donna del lago (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La donna del lago.
La donna del lago
Titre original La donna del lago
Réalisation Luigi Bazzoni
Franco Rossellini (it)
Scénario Luigi Bazzoni
Franco Rossellini (it)
Giulio Questi
Renzo Rossellini
Acteurs principaux
Sociétés de production B. R. C. Produzioni
Istituto nazionale Luce
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Genre giallo, film à énigme, film policier, thriller
Durée 95 minutes
Sortie 1965

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La donna del lago est un film italien réalisé par Luigi Bazzoni et Franco Rossellini (it), sorti en 1965. Il s’agit d’une adaptation du roman éponyme de l’écrivain italien Giovanni Comisso basé lui-même sur un fait divers.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Bernard (Peter Baldwin) est écrivain. Il décide de prendre une pause et part se ressourcer dans un hôtel situé dans une région montagneuse au nord de l’Italie et installé au bord d’un lac. Lors d’un précédent séjour, il avait eu une aventure avec Tilde (Virna Lisi), une femme de chambre, qu’il espère retrouver. Sur place, il apprend le décès de Tilde. Les gérants refusent de répondre à ses questions sur ce sujet et les villageois l'ignorent. Intrigué et chagriné, Bernard se rend au cimetière pour voir la tombe de Tilde. Il y fait la rencontre d’une mystérieuse femme ...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Il s'agit du premier long-métrage de Luigi Bazzoni.
  • Ce film est une adaptation du roman éponyme de l’écrivain italien Giovanni Comisso publié en 1962 en Italie. Ce récit s’inspire d’un fait divers ayant eu lieu à Alleghe, un village situé dans la province de Belluno au pied des Dolomites en Italie. Entre 1933 et 1946, plusieurs meurtres ont été commis autour du lac d’Alleghe.
  • En 2004, Lucio Gaudino réalise le giallo Segui le ombre sur le même sujet.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Frank Lafond, Cauchemars italiens: Le cinema horrifique, Volume 2, Paris, L'Harmattan, coll. « Champs visuels », (ISBN 978-2-296-54155-9), p. 35.
  • (it) Roberto De Nart, Belluno ieri e oggi, cronache del passato, , p. 114.

Liens externes[modifier | modifier le code]