La Vallée (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Vallée
Auteur Bernard Minier
Pays Drapeau de la France France
Genre Thriller
Éditeur XO éditions (broché)
Pocket (poche no 18167)
Lieu de parution Paris
Date de parution (broché)
(poche)
Couverture Bruno Barbette
Nombre de pages 522 (broché)
576 (poche)
ISBN 978-2-37448-190-6
Série Martin Servaz
Chronologie

La Vallée est un roman policier français écrit par Bernard Minier, publié chez XO éditions en 2020[1]. C'est le huitième roman publié par l'auteur et le sixième de la série consacrée aux enquêtes du commandant Martin Servaz.

Intrigue[modifier | modifier le code]

Martin Servaz est capitaine de police à la SRPJ de Toulouse. Il est suspendu à la suite d'une initiative prise sans avertir sa hiérarchie qui a eu pour conséquence la mort d'un suspect.

Il reçoit un appel d'une ancienne amie, Marianne, qui, enlevée il y a huit ans, aurait échappé à ses ravisseurs. D'après des éléments de la courte conversation brusquement interrompue, il suppose qu'elle se cache dans une forêt près de l'abbaye des Hautsfroids, située dans une vallée isolée des Pyrénées. Il se rend donc dans le village voisin, Aigues-Vives, pour tenter de la retrouver. Il rencontre, à l'abbaye des Hautsfroids, le Père Gabriel qui demande aux moines de fouiller la forêt autour du monastère.

À Aigues-Vives, le gendarmerie est mobilisée car deux meurtres particulièrement atroces ont eu lieu dans les environs. Servaz, venu à la gendarmerie signaler qu'une femme disparue était probablement dans la forêt voisine du village retrouve Irène Ziegler qui dirige la section de recherche de gendarmerie de Pau, avec qui il avait déjà mené plusieurs enquêtes.

Grâce a ses relations, Servaz peut participer à l'enquête « en tant qu'observateur » et, parallèlement, rechercher Marianne en profitant de l'aide officieuse de la gendarmerie.

Un éboulement ayant coupé la seule route qui conduit à Aigues-Vives, le ou les meurtriers n'ont probablement pas pu quitter le village. La peur gagne les habitants dont un groupe, mené par un opposant à la maire, manifeste devant la mairie et la gendarmerie.

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

  • Martin Servaz : capitaine de police à la SRPJ de Toulouse
  • Léa Delambre : médecin au pôle enfants de l'hôpital de Purpan à Toulouse, amie de Martin
  • Gustav : fils de Servaz
  • Marianne Bokhanovsky : mère de Gustav, enlevée huit ans auparavant
  • Éloi Enguehard : capitaine de gendarmerie à Aigues-Vives
  • Irène Ziegler : responsable de la section de recherche de gendarmerie de Pau
  • Père Gabriel : supérieur de l'abbaye des Hautsfroids
  • Frère Anselme : prieur de l'abbaye des Hautsfroids
  • Isabelle Thorès : maire d'Aigues-Vives
  • William Guerrand : opposant à la maire
  • Gabriela Dragoman : psychiatre installée à Aigues-Vives
  • Gildas Delahaye : professeur à Aigues-Vives
  • Mathis : fils des propriétaires de l'hôtel-restaurant
  • Théo : enfant fugueur dont le père souffre d'un stress post-traumatique
  • Martial Hosier : gynécologue, père d'une victime
  • François Marchasson : soupçonné d'avoir séquestré Marianne

Références[modifier | modifier le code]

  1. Olivier Bureau, « Laissez-vous enfermer dans «la Vallée», le nouveau roman de Bernard Minier », sur leparisien.fr, (consulté le )

Éditions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]