La Revue comique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Revue comique
Image illustrative de l’article La Revue comique

Pays France
Langue français
Périodicité Hebdomadaire
Genre Presse satirique
Prix au numéro 50 centimes
Date de fondation 15 octobre 1871
Date du dernier numéro 17 décembre 1871
Ville d’édition Paris

Directeur de publication Jules Laffitte
Directeur de la rédaction Bertall
ISSN 2261-6160
OCLC 472688254

La Revue comique est un hebdomadaire satirique illustré français, publié entre le 15 octobre et le 17 décembre 1871.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1871, à la fin de l'« année terrible » marquée par la défaite française face à l'Allemagne et par la Commune de Paris, le caricaturiste Bertall décide de relancer un journal satirique dont il avait été l'un des principaux dessinateurs sous la Deuxième République, La Revue comique à l'usage des gens sérieux (1848-1849).

À cette fin, il s'adresse à l'administrateur du Figaro, Auguste Dumont, qui accepte de mettre à sa disposition l'imprimerie Dubuisson, dont il est le principal propriétaire, et de fournir le cautionnement de 12 000 francs. Outre son rôle de dessinateur principal, Bertall devient le directeur de la revue, dont l'administrateur-gérant est le jeune Jules Laffitte[1].

La Revue comique ainsi ressuscitée est lancée le 15 octobre 1871. Son format est celui du Punch[2]. Libérale[1], aussi bien hostile au bonapartisme qu'à la Commune, sa ligne éditoriale est assez proche de celle du Grelot.

Le succès commercial n'étant pas au rendez-vous, l'hebdomadaire cesse de paraître après son dixième numéro.

Collaborateurs notables[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le Pavé de Paris, 10 mai 1902, p. 2.
  2. Le Figaro, 9 octobre 1871, p. 1.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :