La Perle de la Canebière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sur les autres projets Wikimedia :

La Perle de la Canebière est une comédie en un acte mêlé de chants d'Eugène Labiche, représentée pour la 1re fois à Paris sur le Théâtre du Palais-Royal le 10 février 1855.
Collaborateur Marc-Michel.
Editions Michel Lévy frères.

Résumé[modifier | modifier le code]

Une matinée, à Paris, chez Monsieur Beautendon, un parfumeur parisien.

Antoine, le domestique reçoit ses instructions. M Beautendon attend de Cambrai, Mme de Sainte Poule et sa fille Blanche, qui doit prochainement épouser son timide fils Godefroid.

Godefroid, a, il y a peu, passé un séjour à Marseille chez une fulminante veuve, « Théréson Marcasse ». Effarouché par le comportement de la veuve, il avait quitté son logis sans prendre congès. Pour pallier cette inconvenance, son père M.Beautendon avait inventé que Godefroid était en fait amoureux d'elle, et que, c'est pour cette raison qu'il s'était enfui.

Hélas Beautendon ne pouvait prévoir que la méridionale débarquerait chez lui, avec sa bonne "Miette" semant ainsi la pagaille le jour où Godefroid devait se fiancer.

Quelques répliques[modifier | modifier le code]

Théréson (désignant Mme de Sainte Poule) Cette grosse, c'est la nourrice ?

Mme de Sainte poule : Comment ??

Beautendon : ne faites pas attention, c'est une locution du midi !

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices ayant créé les rôles
Personnage Acteur ou actrice
Beautendon, ancien parfumeur Grassot
Godefroid, son fils Brasseur
Antoine, domestique M. Octave
Théréson Marcasse, riche Marseillaise, 23 ans Aline Duval
Mme de Sainte-Poule Mme Thierret
Miette, jeune Marseillaise, bonne de Théréson Mlle Désirée
Blanche, fille de Mme de Sainte-Poule Mlle Céluta