La La La Human Steps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La La La Human Steps, fondée en 1980 par le chorégraphe Édouard Lock, était une compagnie de danse contemporaine établie à Montréal au Québec qui a cessé ses activités en juin 2015.

Historique[modifier | modifier le code]

La La La Human Steps est fondée par Édouard Lock en 1980 à la suite d'une série de spectacles présentés pendant trois semaines au Théâtre l'Eskabel du quartier St-Henri à Montréal, ce qui la mène au Kitchen à New York, haut lieu de la danse contemporaine de l'époque. Depuis, La La La Human Steps est devenue l’une des compagnies de danse les plus reconnues au monde, grâce à un langage chorégraphique unique qu’elle a su développer et constamment réinventer depuis sa création.

La complexité chorégraphique, l'altération des structures du ballet et l'alliage des trames chorégraphiques, musicales et filmiques, font partie des éléments essentiels de la signature de la compagnie et créent un sens de distorsion et de renouveau, poussant les spectateurs à réinventer et à redécouvrir le corps et ses mouvements.

La compagnie exige constamment de ses danseurs qu'ils se redéfinissent, se questionnent, se renouvellent afin d'obtenir d'eux des performances qui vont de l’extrême au plus grand lyrisme.

La compagnie montréalaise a collaboré avec des institutions aussi prestigieuses qu'éclectiques, de l'Opéra de Paris à Frank Zappa.

Depuis les trente dernières années, la création musicale des différents spectacles a été confiée et conçue par des compositeurs, tels Rober Racine, West India Company, Einstürzende Neubauten et David Van Tieghem, Iggy Pop, Shellac of North America, My Bloody Valentine, Gavin Bryars et David Lang, lauréat du Pulitzer.

Depuis Human Sex en 1985, qui l'a propulsée à l'avant-scène de la danse internationale, La La La Human Steps présente ses spectacles, sur un cycle de deux ans pour chaque création, dans les grandes capitales d’Europe, d’Asie et d’Amérique.   

Le 2 septembre 2015, Édouard Lock convoque les médias pour annoncer que l'aventure de La La La Human Steps arrive à son terme et qu'il démissionne de ses fonctions de chorégraphe et de directeur de la compagnie, essentiellement à cause des difficultés financières, principalement celles rencontrées lors de la dernière tournée[1].   

Style[modifier | modifier le code]

Très physique et athlétique, la danse de La La La Human Steps recourt depuis le milieu des années 1990 à la technique de pointe[2]. Au cours des années 1980, Louise Lecavalier a fait de la vrille à l'horizontale une signature chorégraphique typique de la compagnie et de sa danseuse principale.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Lily Marlène dans la jungle (1980)
  • Oranges (1981)
  • Businessman in the Process of Becoming an Angel (1983)
  • Human Sex (1985)
  • New Demons (1987)
  • Infante, c’est destroy (1991)
  • 2 (1995)
  • Exaucé/Salt (1998)
  • Amelia (2002)
  • Amjad (2007)
  • New Work (2011)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Zone Nouvelles - ICI.Radio-Canada.ca, « La danse contemporaine perd LA LA LA Human Steps | ICI.Radio-Canada.ca », sur Radio-Canada.ca (consulté le 20 novembre 2015)
  2. Fondation Daniel Langlois

Liens externes[modifier | modifier le code]