La Guérison des maladies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Guérison des maladies
Auteur Charles-Ferdinand Ramuz
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Genre roman
Éditeur Éditions des Cahiers vaudois
Lieu de parution Lausanne
Date de parution 1917
Chronologie

La Guérison des maladies est un roman de Charles-Ferdinand Ramuz publié en 1917.

Historique[modifier | modifier le code]

La Guérison des maladies est un roman de Charles-Ferdinand Ramuz (1878 † 1947), publié en décembre 1917 par les Éditions des Cahiers vaudois[1].
Après Le Règne de l'esprit malin, Ramuz continue une série de romans où il invente et découvre des mythes [2] paysans mettant en scène des forces cosmiques, le Bien et le Mal, le jeu entre la vie et la mort. Suivront Les Signes parmi nous (1919), Terre du ciel (1921) et Présence de la mort (1922).

Résumé[modifier | modifier le code]

Dans le bourg, au bas des collines et au bord du lac, Marie Grin ne connaît pas le bonheur, un père ivrogne, une mère acariâtre et son amoureux, le Parisien, vient de se suicider...
Marie se transforme en martyre en prenant la souffrance de ceux qui viennent la visiter et en acceptant de porter leurs maux. Ces guérisons miraculeuses déstabilisent la communauté et le père Grin, devenu prophète et organisateur de manifestations, est jeté en prison par les notables. Mme Grin, sur les conseils du syndic, fait emmener Marie à l'hôpital de la ville. Le calme revient...

Éditions en français[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Doris Jakubec, La Guérison des maladies - Notice de Gérald Froidevaux, in C. F. Ramuz, Romans – I, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade (2005), pp. 1657-1670 (ISBN 2-07-011639-5)
  2. « le poète est lui-même un trouveur de mythes et [qu']il n'est même que cela ». Charles-Ferdinand Ramuz