Léopoldine Blahetka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Léopoldine Blahetka
Leopoldine Blahetka.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument
Maîtres
Joseph Czerny, Joachim Hoffmann (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genre artistique

Léopoldine Blahetka est une pianiste et compositrice autrichienne, née à Guntramsdorf (près de Vienne) le et décédée à Boulogne-sur-Mer (France) le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Les premières leçons de musique lui furent données par Mme Traeg, sa mère, puis elle fut confiée aux soins de Joachim Hoffmann, pour le piano. Joseph Czerny acheva d’édifier son talent.

Léopoldine Blahetka n'a que huit ans quand elle joue pour la première fois en public à l’hôtel Zum Römischen Kaiser à Vienne, le 1er mars 1818. Elle a comme professeur Hieronymus Payer pour le physharmonica et Simon Sechter pour l'harmonie et la composition. Elle fait des voyages aux environs de Vienne. Elle voyage ensuite dans toute l'Allemagne, les Pays-Bas, la France, le Royaume-Uni. Elle est considérée comme un des « beaux talent de l'époque actuelle ». Friedrich Kalkbrenner et Ignaz Moscheles lui donnent des conseils.

Elle rencontre Chopin lors d'un séjour à Vienne en 1829. Il lui propose de jouer des œuvres à deux pianos à Varsovie lors d'une tournée de Léopoldine Blahetka en Pologne.

En 1830, elle fait jouer au théâtre de la Porte de Carinthie, à Vienne, Les Brigands et les Chanteurs.

Elle réside à Vienne de 1834 à 1840, avant de partir pour Boulogne-sur-Mer, où elle compose et enseigne.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Léopoldine Blahetka a beaucoup écrit pour le piano. Ses œuvres publiées sont au nombre de 70 environ[1]. La plupart de ses œuvres ont été publiées de son vivant[2].

Musique orchestrale[modifier | modifier le code]

  • Variations brillantes, op. 14, pour piano et orchestre
  • Variations brillantes sur un thème hongrois, op. 18, pour piano et orchestre ou quatuor à cordes
  • Concertstück, op. 25, pour piano et orchestre ou quatuor à cordes
  • Souvenir d’Angleterre, op. 38, pour piano et orchestre ou quatuor à cordes

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

  • Trio avec piano, op. 5 ;
  • Variations concertantes, op. 10, pour piano et violon ;
  • Grande polonaise concertante, op. 11, pour violoncelle et piano ;
  • Sonate pour piano et violon obligé, op. 15 ;
  • Quatuor avec piano en la majeur, op. 43 ;
  • Quatuor avec piano en mi bémol majeur, op. 44.

Piano[modifier | modifier le code]

  • 14 séries de variations (notamment op. 2, 4, 6, 20, 26 à 29, 33 39 63) ;
  • Grande polonaise, op. 9 ;
  • Polonaise, op. 19 ;
  • 6 valses favorites de Vienne, op. 35 ;
  • 3 rondeaux élégants, op. 37 ;
  • Fantaisie, op. 30 ;
  • Fantaisie, op. 40 ;
  • 2 Nocturnes, op. 46 ;
  • Quadrille des patineurs, op. 56.

Musique vocale[modifier | modifier le code]

  • Rastlose Liebe, op. 32, pour voix et piano, sur un poème de Johann Wolfgang von Goethe ;
  • Ave Maria, op. 57, pour voix et piano ou orgue ;
  • Pater Noster, op. 58, pour quatre voix et piano ou orgue ;
  • 6 deutsche Lieder, pour voix et piano ;
  • La fille de Golconde, pour voix et piano, sur un poème de Joseph Méry.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • L. H. Ledeen, Introduction to Leopoldine Blahetka: Music for Piano, Bryn Mawr, 1992.
  • Otto Ebel, Les femmes compositeurs de musique. Dictionnaire biographique, Paris, P. Rosier, (lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie universelle des musiciens, Fr. J. Fétis, Paris, 1866, t. 1, p. 431-432.
  2. The New Grove Dictionary of Women composer, ed. J.A. Sadie & Rh. Samuel, 1994, R/1996, p. 66.

Liens externes[modifier | modifier le code]