Léger de Plas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Léger de Plas O.S.B.
Biographie
Naissance
Ordre religieux Ordre de Saint-Benoît
Décès
Curemonte
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Dernier titre ou fonction Évêque de Lectoure
Évêque de Lectoure
– Vers mars 1635

(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Léger de Plas, ou Légier, en latin Leodegarius, né vers 1549, mort le , est un prélat catholique français, évêque de Lectoure de 1599 à 1635.

Biographie[modifier | modifier le code]

Léger de Plas est originaire du Limousin, où sa famille possède le château des Plas, à Curemonte (Corrèze). Il est le fils de Annat de Plas et de Marie d'Etampes de Valencay. Il fait ses humanités et sa philosophie à Paris puis ses études de droit à Toulouse vers 1565-1566 où il obtient quelques degrés.

Il est ordonné prêtre à trente ans et devient prédicateur de missions. Il obtient en commende le prieuré de Layrac de l’ordre bénédictin. Il est nommé évêque en et consacré en décembre à Paris, par le cardinal de Joyeuse, archevêque de Toulouse.

Il doit s’efforcer d’apaiser les querelles entre protestants et catholiques. Les protestants sont soutenus par le gouverneur de la ville, M. de Fontrailles, qui est un des leurs et qui s’oppose fréquemment à l’évêque, au point que le maréchal d’Ornano, lieutenant général de Guyenne, doit intervenir pour arbitrer les débats. En 1609 on lui octroie un coadjuteur, son propre neveu Jean d'Estresse, avec qui il gouverne le diocèse. En 1620 il se retire dans ses terres de Curemonte, laissant le diocèse aux mains de Jean d'Estresse. Il meurt le , âgé de 86 ans, et Jean d’Estresse lui succède officiellement.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Maurice Bordes et Georges Courtès (sous la direction de), Histoire de Lectoure, Lectoure, 1972.
  • Maurice Bordes, Les principaux évêques de Lectoure, Bulletin de la société archéologique du Gers, Auch, 4e trimestre 1991,[1]
  • (en) Joseph Bergin The Making of French Episcopate (1589-1661) Yale University Press 1996 (ISBN 978-0300067514) p. 684-685.

Articles connexes[modifier | modifier le code]