Krikor Agopian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Krikor Agopian
Image dans Infobox.
Krikor Agopian dans son atelier avec une de ses œuvres Pin quotidien
Naissance
Nationalité
Activité
Formation

Krikor Agopian, né à Beyrouth au Liban le , est un artiste libanais d'origine arménienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Krikor a étudié[Quand ?] au Washington School of Fine Arts (États-Unis) et à l’Université Concordia à Montréal (Canada). Il a fait plusieurs expositions individuelles[Quand ?] au Liban, au Canada et aux États-Unis. Il a également reçu plusieurs prix pour ses toiles. Ses œuvres se trouvent dans les collections particulières de sociétés et de musées. Sociétaire du Salon d’automne, musée Sursock[incompréhensible].

Il a également participé[Quand ?] à 52 expositions individuelles et plus de 125 expositions collectives à travers le monde.

Sur des fonds habituellement orangés, il présente des compositions oniriques hyperréalistes avec de effets de lumière d’où sont exclus conflits et vanités humaines.

Un symbolisme riche est omniprésent dans ses toiles. On serait tenté à première vue de rattacher Agopian aux surréalistes, mais il s'est, par son long séjour à l'étranger, coupé de l'influence des différents mouvements artistiques et a su développer, à travers son cheminement, un style très personnel[1].

Ainsi, il explore plusieurs styles, dont le maniérisme, une série consacrée à Michel-Ange fut créée en 2005.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1972 : T.M.A, Beyrouth : mention d’honneur
  • 1980 : Prix d’excellence, Makhoul : 1er
  • 1990 : Concours national des arts visuels, Montréal : 2e (grand Prix, toutes catégories)
  • 1991 : Concours national des arts visuels, Montréal : 2e (grand Prix toutes catégories)
  • 1991 : Prix d’excellence artistique, Laval : nomination
  • 1996 : Concours national des arts visuels, Montréal : 3e (grand prix toutes catégories)
  • 1997 : Concours international des arts visuels, Montréal : 1er (prix abstrait)
  • 1998 : 15e concours national des arts visuels, Montréal : 1er (trophée surréalisme)

Publications[modifier | modifier le code]

Krikor Agopian a participé à plusieurs émissions radiophoniques et télévisées. Ses œuvres sont reproduites dans plusieurs revues d’art dont Montréal Magazine.

Il a également plusieurs articles dans des revues internationales :

  • Magazine Art International (1991 numéro 4)
  • Parcours (septembre 1992)
  • Marché de l’art Guide vallée (3e édition)
  • Applied Arts (1990, volume 5)

Il participe à plus de 250 expositions collectives au Canada, aux États-Unis, en Europe et au Moyen-Orient.

Ses œuvres se trouvent dans des collections particulières des sociétés et des musées[Lesquels ?] à travers le Canada, les États-Unis, l'Europe et le Moyen-Orient.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il a créé une série de 38 planches[2] sur le thème de l'alphabet arménien comme contribution pour le 100e anniversaire du génocide.

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 1969 : Hoechst art gallery, Montréal
  • 1969 : B.A.S.F Art gallery, Montréal
  • 1970 : Genesis gallery, Montréal
  • 1972 : 3N gallery, Beyrouth
  • 1975 : 15 Delaware gallery, Ottawa
  • 1979 : Smuggler’s Inn gallery, Beyrouth
  • 1979 : Centre Culturel, Antelias (Liban)
  • 1980 : Summerland hotel, Beyrouth
  • 1980 : Arthur Matossian Art Center, Beyrouth
  • 1981 : Metropolitan, Toronto
  • 1981 : Hamazkayin, Montréal
  • 1984 : Université St. Esprit, Beyrouth
  • 1985 : Galerie d’Art Bekhazi, Beyrouth
  • 1985 : Centres Commun St. Antoine, Montréal
  • 1985 : Amenian Community Center, Toronto
  • 1985 : City Hall, Ottawa
  • 1985 : A.G.B.U. Art Gallery, Los Angeles
  • 1986 : Galerie Tabbal, Beyrouth
  • 1986 : A.G.B.U. Art Gallery, Los Angeles
  • 1986 : A.G.B.U. Art Gallery, Los Angeles
  • 1987 : Hamazkayin, Anjar
  • 1987 : Galerie Épreuve d’Artiste, Kaslik (Liban)
  • 1987 : A.G.B.U. Art gallery, Toronto
  • 1987 : Alec Manoukian Art Center, New York
  • 1988 : Galerie Èpreuve d’Artiste, Kaslik, Liban
  • 1988 : Alec Manoukian Art Center, Beyrouth
  • 1988 : Hamazkayin Art Gallery, Toronto
  • 1988 : Galerie de l’Atrium, Montréal
  • 1989 : Unique Art Gallery, Toronto
  • 1990 : Galerie Cérame, Montréal
  • 1990 : Musée des arts de Laval, Québec
  • 1991 : La Maison de Brasseur, Lachine, Québec
  • 1991 : International Art Center, Beyrouth
  • 1992 : Centre Elgar, Verdun, Québec
  • 1992 : Maison du Munier, Montréal
  • 1992 : Tekeyan Cult. Center, Beyrouth
  • 1993 : Galerie Épreuve d’Artiste, Kaslik (Liban)
  • 1994 : Galerie Siran Manoukian, Beyrouth
  • 1996 : Galerie Maraya, Beyrouth
  • 1997 : The Gallery (Nalbandian), Beyrouth
  • 1998 : Galerie Le Jalon, Beyrouth
  • 1998 : Musée André Benjamin Papineau, Québec
  • 1999 : Noah’s Ark Gallery, Beyrouth
  • 2000 : Galerie Astride, Beyrouth
  • 2001 : Carlen Gallery, Ottawa
  • 2002 : A.G.B.U. Art Gallery, Toronto
  • 2003 : Galerie Deco St.Germaine, Montréal
  • 2004 : Aida Cherfan Fine Art, Beyrouth
  • 2005 : Galerie Richelieu, Montréal
  • 2006 : Galerie Richelieu, Montréal
  • 2007 : Université Balamand, Liban
  • 2009 : Hamazkayin Art Gallery, Montréal
  • 2011 : Galerie Richelieu, Montréal
  • 2013 : Hamazkayin Art Gallery, Beyrouth

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Magazi'art, « les peintres venus d'ailleurs, Krikor Agopian », Catherine Guex, 1991, p. 53
  2. http://agopian.ca/fr/francais/galeries-virtuelles/alphabet-armenien/

Liens externes[modifier | modifier le code]