Kongsberg Gruppen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Kongsberg Gruppen ASA

Création 1814
Forme juridique Société par actionsVoir et modifier les données sur Wikidata
Action Bourse d'OsloVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Kongsberg
Drapeau de Norvège Norvège
Activité Marine marchandeVoir et modifier les données sur Wikidata
Effectif 6 830 (2017)
Site web www.kongsberg.com

Kongsberg Gruppen est une entreprise norvégienne publique spécialisée dans la défense, avec des activités navales, aéronautiques et électroniques.

Histoire[modifier | modifier le code]

En juillet 2018, Rolls-Royce annonce la vente de ses activités maritimes regroupant 3 600 employés à Kongsberg Gruppen[1].

Production[modifier | modifier le code]

Ce groupe produit, entre autres, des tourelles et des canons automatiques utilisé par plusieurs types de véhicules militaire dont le Stryker américain[2].

Projets[modifier | modifier le code]

Kongsberg envisage d'immerger à 200 m de profondeur un réseau de capteurs fixes communiquant sans fil entre eux et avec des navires ou plates-formes de forage pour leur permettre de suivre les mouvements d'iceberg (et de mesurer la taille de leur partie submergée). L'objectif affiché est de faciliter l'exploitation pétrolière, industrielle et halieutique de l'Arctique en maitrisant mieux le risque pour réduire le risque de marées noires ou d'accident de navigation. Mais les sonars acoustiques nécessaires émettent dans la bande des 10 à 15 kilohertz, qui recouvre la bande de fréquence utilisée par les dauphins et des baleines[3]. Ceci suscite en 2016 une polémique. Les bioacousticiens comme Christopher Clark (de l'Université Cornell de New York) craignent une nouvelle aggravation de la pollution sonore sous-marine [3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sarah Young, « Rolls-Royce to sell commercial marine business for $661 million », sur Reuters,
  2. (en) « Army receives first Stryker upgraded with 30mm cannon », sur www.armytimes.com, (consulté le 7 janvier 2017).
  3. a et b Baraniuk, Chris (2016) Sonar to listen for moving icebergs near Arctic oil platforms, New scientist 10 juin 2016