Kitashiobara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kitashiobara
北塩原村
Mairie de Kitashiobara
Mairie de Kitashiobara
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Tōhoku
Préfecture Fukushima
Code postal 〒966-0485
Démographie
Population 2 970 hab. ()
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 39′ 21″ N 139° 56′ 16″ E / 37.655833, 139.93777837° 39′ 21″ Nord 139° 56′ 16″ Est / 37.655833, 139.937778
Superficie 23 394 ha = 233,94 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : préfecture de Fukushima

Voir sur la carte administrative de Préfecture de Fukushima
City locator 15.svg
Kitashiobara

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte administrative du Japon2
City locator 15.svg
Kitashiobara

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte topographique du Japon2
City locator 15.svg
Kitashiobara
Liens
Site web http://www.vill.kitashiobara.fukushima.jp/

Le village de Kitashiobara (北塩原村, Kitashiobara-mura?) est un village japonais situé dans la Préfecture de Fukushima.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village de Kitashiobara est situé dans le nord-ouest de la préfecture de Fukushima sur l'île de Honshū. Il s'étend d'est en ouest sur 22,5 km et, sur environ 19,3 km, du sud au nord du mont Bandai au monts Azuma dont le plus haut sommet, le mont Nishiazuma, se trouve au nord-est du village[1].

Le lac Hibara, formé lors de l'éruption volcanique du mont Bandai le , occupe la partie centrale du village. Et l'étang Oguni se trouve au pied occidental du mont Nekomadake dans le sud du village.

La superficie de Kitashiobara est de 233,94 km2 dont 80 % de montagne et 2,5 % de terres agricoles[1].

Démographie[modifier | modifier le code]

Au , la population de Kitashiobara s'élevait à 2 970 habitants[2].

La population du village ne cesse de décroître depuis le début des années 1960, passant de 5 351 habitants en 1960 à 3 644 en 2000 puis à 2 970 en 2015[1].

Municipalités voisines[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Kitashiobara
Kitakata / Yonezawa Yonezawa Yonezawa / Inawashiro
Kitakata Kitashiobara Inawashiro
Kitakata Bandai Inawashiro

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom du village est un mot-valise formé par la fusion des noms des anciens villages de Kitayama, Ōshio, et Hibara[1].

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1584, le clan Date du domaine de Yonezawa envahit le domaine d'Aizu propriété du clan Ashina. Un an plus tard, le daimyō Date Masamune fait construire un château sur les terres nouvellement conquises : le château de Hibara[1].

Au début de l'ère Edo (1603–1868), la région du château de Hibara constitue un axe routier important pour les échanges, notamment commerciaux, entre les domaines féodaux de la province de Dewa, comme le domaine d'Yonezawa, et la capitale Edo[1].

Le , l'éruption du mont Bandai transforme la région. Le château de Hibara est détruit ; des lacs et des étangs se forment dont les lacs Hibara et Goshiki, et l'étang Oguni.

En 1889, la mise en place du nouveau système d'administration des municipalités, élaboré par le gouvernement de Meiji, amorce la fusion des villages de Kitayama, Ōshio, et Hibara dans le nord-est de la région d'Aizu. La fusion est officialisée le et fonde le village de Kitashiobara[1].

Symboles municipaux[modifier | modifier le code]

La fleur symbole du village de Kitashiobara est le lysichite blanc, son arbre symbole le cerisier des montagnes d'Ezo et son oiseau symbole la mésange de Chine[3].

Sa bannière est composée du sinogramme japonais :  (nord) stylisé, de forme ronde et symbolisant l'union harmonieuse (couleur verte) des villageois autour de leur village, et de deux cercles intérieurs à gauche et à droite représentant l'idée que le futur est le développement du village[3].

Références et notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (ja) 北塩原村役場, « 概要 » [« Présentation »] (consulté le 19 août 2015).
  2. (ja) 北塩原村役場, « 北塩原村 » [« Kitashiobara »] (consulté le 19 août 2015).
  3. a et b (ja) 北塩原村役場, « 村章・花・木・鳥 » [« Symboles du village »] (consulté le 19 août 2015).