Kir Boulitchev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kir Boulitchev
Description de cette image, également commentée ci-après
Kir Boulytchev en 1997.
Nom de naissance Игорь Всеволодович Можейко
Alias
Игорь Всеволодович Всеволодов, Маун Сейн Джи, Ю. Лесорубник, Николай Ложкин, Лев Христофорович Минц, Юрий Митин, Свен Томас Пуркинэ, Б. Тишинский, С. Фан, Кирилл Булычев, Кир Булычев
Naissance
Moscou, Drapeau de la Russie Russie
Décès (à 68 ans)
Moscou, Drapeau de la Russie Russie
Activité principale
écrivain de science-fiction, scénariste, historien, auteur de littérature pour la jeunesse, écrivain, orientaliste, dramaturge
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Russe
Genres

Kir Boulitchev (russe : Кир Булычёв), parfois orthographié Cyrille Boulitchev, Kir Boulytchev, Kir Boulytchov, Kir Boulitchov[1], né le à Moscou et mort le dans la même ville, est le nom de plume d'Igor Vsevolodovitch Mojeïko (en russe : И́горь Все́володович Може́йко), écrivain de science-fiction, phalériste et scénariste soviétique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parmi ses œuvres les plus importantes, on compte Les aventures d'Alice, série de plus de 50 nouvelles et courts romans de science-fiction mettant en scène le personnage d'Alice, et le cycle de Palych, série de romans de science-fiction mettant en scène le docteur Palych.

Il a été décoré du prix national d'URSS (ou prix d'État de l'URSS) en 1982.

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • Mission sur la planète morte [« Den rojdeniia Alissy »], trad. de Nina Weinfeld, Paris, Éditions La Farandole, coll. « L.F. roman. Mille épisodes », 1979, 132 p. (ISBN 2-7047-0112-1)
  • Deux aventures du docteur Pavlych dont La Robe Blanche de Cendrillon et Le Grand Esprit et les fugitifs, trad. de Viktoriya et Patrice Lajoye, Pamiers, France/CA, USA, Éditions Rivière Blanche/Black Coat Press, coll. « Fusée », 2011, 259 p. (ISBN 978-1-935558-90-3)[2]. On peut retrouver La robe Blanche de cendrillon dans les Lettres soviétiques no 336. 1986
  • Un Cheechako dans le désert, 1981[3], On peut retrouver ce titre dans Lettres soviétiques no 277. 1982
  • Ne te fâche pas sorcier, 1979, traduit par Jacqueline Lahana. Cette nouvelle se trouve dans Le livre d'or de la science-fiction no 5174, pages 185 à 192. 1984
  • La Petite Fille qui a toujours de la chance, 1968, dans les Lettres soviétiques no 296. 1983
  • Fleur de neige, 1973, dans les Lettres soviétiques no 302. 1984
  • Deux billets pour l'Inde, 1981, dans les Lettres soviétiques no 342. 1987

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]