Kim Plofker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Kim Plofker
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (55 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Distinction

Kim Leslie Plofker (née le ) est une mathématicienne et historienne des mathématiques américaine, spécialisée dans les mathématiques indiennes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kim Plofker obtient son diplôme en mathématiques du Haverford College. Elle obtient son doctorat en 1995, avec une thèse intitulée « Mathematical Approximation by Transformation of Sine Functions in Medieval Sanskrit Astronomical Texts », soutenue à l'université Brown sous la direction de David Pingree[1]. Elle poursuit ses recherches dans cette même université, puis elle est nommée professeure invitée[2].

À la fin des années 1990, elle est directrice technique du Comité américain des manuscrits d'Asie du Sud de l'American Oriental Society, où elle s'occupe également de l'élaboration de programmes de comparaison de textes. De 2000 à 2004, elle travaille à l'Institut Dibner d'histoire des sciences et des technologies (en) du Massachusetts Institute of Technology. En 2004 et 2005, elle est professeure invitée à l'université d'Utrecht et en même temps membre de l'Institut international d'études asiatiques (en) à Leyde. Elle est actuellement professeure associée à l'Union College à Schenectady, dans l'État de New York.

Activités de recherche[modifier | modifier le code]

Kim Plofker s'intéresse à l'histoire des mathématiques indiennes, et elle publie en 2008 Mathematics in India, qui s'est imposé comme un ouvrage de référence[2]. Elle étudie particulièrement les échanges concernant les mathématiques et l'astronomie entre l'Inde et l'Islam au Moyen Âge, et plus généralement les échanges en sciences exactes entre l'Europe et l'Asie, depuis l'Antiquité jusqu'au XXe siècle.

Le mathématicien David Mumford rappelle, dans sa recension de cet ouvrage qu'« il n'y a qu'une autre enquête, History of Hindu Mathematics de Datta et Singh en 1938… complétée par Geometry in Ancient and Medieval India, également difficile à trouver, par Sarasvati Amma (1979) », où, « on peut avoir un aperçu de la plupart des sujets » en mathématiques indiennes[3].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

En 2010, elle donne une conférence plénière au Congrès international des mathématiciens, Hyderabad (règles indiennes, règles de Yavana: identité étrangère et transmission des mathématiques)[4].

En 2011, elle reçoit la médaille Brouwer de la Société royale mathématique des Pays-Bas[2].

Publications[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Kim Plofker » (voir la liste des auteurs).

Liens externes[modifier | modifier le code]