Khaled Aljaramani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Khaled AlJaramani)
Aller à : navigation, rechercher
Khaled Aljaramani
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Autres informations
Instrument

Khaled Aljaramani, né en 1972, est un musicien syrien, reconnu pour sa maitrise du oud[1]. Il participe au côté de Serge Teyssot-Gay au groupe Interzone et de l'ensemble franco-syrien Bab Assalam dont il est cofondateur, mais aussi à divers projets[2] mêlant musique d'origine syrienne et d'autres horizons.

Biographie[modifier | modifier le code]

Khaled Aljaramani est né en Syrie en 1972, et grandit dans la ville de Soueïda. Issu de la minorité druze, il est enfermé à 19 ans pendant 9 mois par le régime d'Hafez el-Assad pour avoir manifesté contre l'intervention militaire en Irak, en 1991. Il poursuit ses études à l'institut supérieur de la musique de Damas, puis y enseigne, jusqu’en 2011. Il a entretemps pris part à de nombreux projets musicaux, notamment avec le groupe Interzone, fondé avec le guitariste Serge Teyssot-Gay et Bab Assalam qu'il fonde en 2005 avec le clarinettiste Raphaël Vuillard. Il part en tournée en France au début de la révolution syrienne, et décide d'y rester[3], observant l'évolution de la situation dans son pays d'origine. Il poursuit alors sa carrière de musicien en France[4],[5].

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec Interzone[modifier | modifier le code]

Serge Teyssot-Gay et Khaled Aljaramani, membres d'Interzone, en 2012
  • 2005 : Interzone
  • 2007 : Deuxième Jour
  • 2013 : Waiting For Spring

Avec Bab Assalam[modifier | modifier le code]

Bab Assalam avec, Khaled Aljaramani, Mohanad Aljaramani, Philippe Barbier, Raphaël Vuillard, en 2015

Autres[modifier | modifier le code]

  • 2013 : Athar album solo produit par l'Institut du monde arabe
  • 2014 : Exil avec Mohanad Aljaramani et Olivier Moret
  • 2015 : Une dizaine de titres sous le nom de Duo Sarab, en collaboration avec Emma Milton
  • 2015 : Aka Balkan Moon en collaboration avec les membres du projet AlefBa

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les musiques d’exil de Khaled, le joueur d’oud syrien », sur www.la-croix.com (consulté le 19 novembre 2015)
  2. « Le trio franco-syrien Bab Assalam chante la Paix - France 3 Rhône-Alpes », sur France 3 Rhône-Alpes (consulté le 19 novembre 2015)
  3. Patrick Labesse, « C'est en prison que Khaled Aljaramani a fabriqué son oud », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  4. « CD : Khaled Aljaramani - Athar », sur www.on-mag.fr (consulté le 19 novembre 2015)
  5. « Khaled Aljaramani : rêver la Syrie moderne en musique | mondomix », sur Mondomix (consulté le 19 novembre 2015)