Katsuya Miyahira

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Katsuya Miyahira
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
宮平勝哉 et 宮 平 勝 哉Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Sport
Maître
Élève
Iha Seikichia, Miyagi Takeshi, Katsauki Shinkai, Shimabukuro Kasei, Kenyu Chinen

Katsuya Miyahira, né en à Naha et décédé le , est un maître de karaté, du style Kobayashi-ryu[1].

Katsuya Miyahira fait ses débuts en karaté à l'âge de 15 ans (1933) au collège de Shuri où sont dispenser les cours d'Itosu Ankō. il a comme premier professeur Tokuda Anbun puis rapidement suivi Chibana Shōshin, successeur officiel de Itosu Ankō . A 18 ans il a aussi l'occasion de s'entraîner avec Motobu Chōki , expert en kumite.[2]

Il est mobilisé sur le continent, lors de la guerre mondiale, puis regagne Okinawa en 1948 où il s'installe à Nishihara.[3] Il fonde son premier dojo (le Shidōkan karaté dōjō, 志道館空手道場) à Nishihara avec les encouragements de son Maitre Chibana.

En 1952 il déménage à Naha et y installe un dojo au quartier de Tsuboya.

En 1969, il devient président de l'"Okinawa shorin-ryu karaté-do association".

En 1981 il crée un dojo au rez-de-chaussée de sa nouvelle maison à Kokuba (quartier de Naha), du nom de Shidokan honbu dojo.

En 1989, il est honoré par le l'association des arts martiaux japonais pour sa contribution à l'essor des arts martiaux. Le gouvernement d'Okinawa lui décerne le titre de Trésor Intangible Culturel d'Okinawa.

Il a l'occasion de voyager et de promouvoir son style au Philippines, Amérique du Nord et du sud et (dont Brésil en 1977, Argentine en 1980)

Voici quelques-unes des pensées attribué à Katsuya MIYAHIRA :

  • sans makiwara, il n'y a pas de karaté d'Okinawa.
  • la distance de combat dont il faut approfondir la maîtrise, est celle de la longueur d'une phalange (ishun); "c'est assez pour développer un "Kime" dévastateur.
  • En Shorin-Ryu, le travail doit se faire de l'intérieur vers l'extérieur.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gabrielle et Roland Habersetzer, Encyclopédie des arts martiaux de l'extrême orient., Amphora, 818 p. (ISBN 2-85180-556-8), p. 436
  2. Karaté Bushido, , p. 60
  3. Jean-Charles Juster, Sur les traces d'Itosu, de Chibana et de Miyahira, auto édition, , 138 p. (ISBN 978-1984974181), p. 89-90