Karl Müller (bryologiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Müller et Karl Müller.

Karl Müller, ou Karl Johann August Müller, est un bryologiste[1] allemand, né le à Allstedt et mort le à Halle.

Il assemble une collection de plus de 10 000 spécimens de mousses. Parmi ses travaux, il faut signaler Synopsis muscorum frondosorum (deux volumes, 1849-1851), Genera muscorum frondosorum (1901) et Antäus oder dir Natur im Spiegel der Menschheit (1902).

Sa vie et son œuvre[modifier | modifier le code]

Il était issu d'un milieu modeste. Son père était le maître maroquinier Christian Müller et sa mère l’épouse de celui-ci, Louise Hoblitz.

Il fit un apprentissage de pharmacien et exerça comme pharmacien pendant plusieurs années. En 1842 il travailla à la pharmacie d'Ernst Hampe et se passionna pour la bryologie. En 1843, il s'installa à Halle (Saale) où il étudia la botanique sous la direction de Diederich Franz Leonhard von Schlechtendal. En 1847, il commença à publier son Synopsis Muscorum Frondosorum omnium omnium hucusque cognitorum. Il rejetait les idées de Darwin[1]. En 1880, il devint membre de la Léopoldina[2].

Outre ses recherches, Müller écrivit pour la Botanische Zeitung et, de 1852 à 1896, il fut avec Otto Eduard Vincenz Ule rédacteur en chef de l'hebdomadaire Die Natur[1].

Il se maria deux fois. Sa première femme était Henriette Hauff. En 1864, il épousa Hedwig Mathilde Sorge. De son premier mariage il eut un fils et deux filles de son second.

==

  1. a b et c Frahm, Eggers: Lexikon deutschsprachiger Bryologen, Vol. 1, p. 333
  2. Modèle:Leopoldina

==

Müll.Hal. est l’abréviation botanique standard de Karl Müller (bryologiste).

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI