Károly Senyei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Károly Senyei
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
BudapestVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Károly Senyei (connu aussi comme Károly Schmidt ou Karl Schmidt ; né le à Pest, royaume de Hongrie, et est mort le à Budapest, Hongrie) est un sculpteur hongrois.

Vie[modifier | modifier le code]

Károly Senyei était fils d'un professeur. Il a étudié à Budapest, à Vienne, et à partir de 1883, à l'Académie des Beaux-Arts de Munich. En 1886, il est rentré à Budapest.

Senyei, a en particulier travaillé avec des architectes célèbres tels que Alajos Hauszmann et Albert Schickedanz. Ses œuvres les plus connues sont en particulier l'attelage des Triga (1896), située sur le Musée ethnographique de Budapest, et les statues des Rois Étienne Ier (Szent István, 1911) et André II (II Endres, 1912) réalisées pour le monument du millénaire, à Budapest.

Pour la Basilique Saint-Étienne , il a fabriqué une statue en marbre de Sainte Elisabeth de Hongrie (Années 1890, pour la salle Habsbourg de l'aile nord du Palais de Budavár il fit quatre bustes en marbre de Carrare de King Charles III, Marie-Thérèse d'Autriche, François-Joseph Ier et Elisabeth d'Autriche-Hongrie. Devant le Musée Historique de Budapest se trouve l'ensemble Háború és Béke (Guerre et Paix). Dans le Château de Buda, il a conçu une statue du sarcophage de l'arrière-petite-fille Gizella (1897-1901) de l'Archiduc Joseph d'Autriche.

Il a participé à une fontaine de la place Vigadó (deux enfants à la pèche, 1896) et au Château de Buda (Halaszo fiu fountain, trois enfants avec un poisson, 1912).

Senyei a terminé une statue de Johann Pálffy que Ferenc Szárnovszky n'a pu achever à cause d'une maladie nerveuse. L'œuvre a été exposée en 1905 à Budapest.

Károly Senyei est considéré comme plus important représentant hongrois du style historicisme avec aussi des Influences de style néo-baroque et du naturalisme. Certaines de ses œuvres sont exposées à la galerie nationale Hongroise, au Musée Historique de Budapest et au Kiscelli Musée de Budapest.

Illustrations[modifier | modifier le code]

Liens[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]