Julian Bourdeu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bourdeu.
Julian Bourdeu
Julián Bourdeu-Crio.Policía d l Capital-Secc.45a.-28.10.1922-15.6.1926.jpg
Bourdeu en tenue de Commissaire de la Policía de la Capital
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Julián BourdeuVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Julián Bourdeu vers 1910.

Julián Bourdeu, né à Bagnères-de-Bigorre le et mort à Buenos Aires le , est un des nombreux béarnais qui émigra vers le Rio de la Plata et, établi en République argentine, fut un voisin distingué de la ville de Buenos Aires où il a prêté son concours a beaucoup d'œuvres culturelles. Il fut aussi journaliste et commissaire de police.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arrivé à Buenos Aires en 1888, il fut le premier chef comptable de la Fábrica Nacional de Calzado (Usine nationale de chaussures) dont l’établissement dans cette année fut l’origine d’un quartier de la ville de Buenos Aires, Villa Crespo, et fut ainsi un des pionniers de cette zone. Dans les années suivantes, Bourdeu fut juge de paix, et fondateur ou cofondateur de plusieurs institutions (hebdomadaire El Progreso (1895), Bibliothèque populaire de San Bernardo (1910), aujourd’hui Biblioteca Popular Alberdi) et premier directeur ou président de plusieurs d’autres. Aux élections de 1904 il fut élu membre du collège (le système électoral étant à l’époque indirect) qui vota Manuel Quintana Président de la République et les sénateurs nationales pour la Capital.

En 1904, une loi fut votée qui avait pour but d'améliorer les rapports entre la force de l’ordre public et la population et par la suite quelques voisins notés de Buenos Aires furent appelés aux rangs de la Police. Bourdeu fut nommé Commissaire de Police de la Capital (la ville de Buenos Aires), force qui est dès 1947 la ''Policía Federal Argentina''. Au même temps que son rôle policier il eut aussi une action importante dans toutes les activités touchant la culture et le développement communautaire dans beaucoup de quartiers de Buenos Aires.

Julien Bourdeu est mort à Buenos Aires en 1932.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • El Barrio de Villa Crespo, del Pino, Diego A.; Cuadernos de Buenos Aires, N° XLIV; première édition, Municipalidad de la Ciudad de Buenos Aires, Buenos Aires, 1974.
  • Historia de Villa Crespo - Pasado y presente del barrio. Dr. Francavilla, Cayetano; Édition de l’auteur, Buenos Aires, 1978.
  • Buenos Aires: cronología del barrio de Belgrano y sus alrededores, 1855-1910. Córdoba, Alberto Octavio ; Association des Amis du Musée Historique Sarmiento, Buenos Aires, 1980.
  • Archive de l’Institut d’Études Historiques de la Policía Federal Argentina.
  • Fiche signalétique et de services de Julián Bourdeu, Policía de la Capital, Buenos Aires.
  • Fonds documentaire de la Junta Barrial y de Estudios Históricos de Villa Crespo, Buenos Aires.

Liens externes[modifier | modifier le code]