Juan Carlos Muñoz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Juan Carlos Muñoz
La Maquina.jpg
La Máquina : Juan C. Muñoz est le premier à gauche.
Biographie
Nationalité Argentin
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu Avellaneda
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
Lieu Buenos Aires
Poste Ailier (d)
Parcours senior 1
Saisons Clubs M (B.)
- border class=noviewer Club Sportivo Dock Sud (en) 23 (13)
- border class=noviewer CA River Plate 184 (39)
- border class=noviewer CA Platense 39 (3)
Sélections en équipe nationale
Années Sélection M (B.)
border class=noviewer Argentine 11 (2)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1954 Drapeau : Argentine CA Platense
1 Matchs de championnat uniquement.
Tout ou partie de ces informations sont extraites de Wikidata.
Cliquer ici pour les compléter.

Juan Carlos Muñoz, né le [1],[2] à Avellaneda et mort le [3], est un footballeur argentin.

Au poste d'ailier droit[1], Muñoz est un des principaux atouts de l'équipe de River Plate et de l'équipe d'Argentine qui dominent le football argentin et sud-américain dans les années 1940.

Biographie[modifier | modifier le code]

Repéré dans le club de Dock Sud, Muñoz est recruté par Antonio Liberti pour intégrer la grande équipe qu'il construit à River Plate[1]. Connue sous le nom de La Máquina (« la machine »), cette équipe va dominer le football argentin des années 1940[1]. Avec River, de 1939 à 1950, il dispute 184 matchs de championnat, marque 39 buts, et remporte quatre titres de champion d'Argentine[3], en 1941, 1942, 1945 et 1947. Muñoz brille par ses qualités de dribbleur et de passeur[1].

Avec l'équipe d'Argentine, il remporte la Copa América en 1945. Il compte onze sélections et deux buts avec l'équipe d'Argentine[4].

Il termine sa carrière à Platense, comme joueur de 1951 à 1953, où il joue 39 matchs et marque 3 buts, puis comme entraineur, en 1954.

Après sa carrière de joueur, il devient notamment commentateur sportif à la radio et à la télévision[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (es) « La leyenda viviente de la Máquina », La Nación,‎ (lire en ligne)
  2. Certaines sources indiquent une naissance le 4 mars 1919
  3. a et b (es) « De acá a la eternidad », sur edant.ole.com.ar (consulté le 7 décembre 2016)
  4. a et b « El fútbol, de luto: murió Juan Carlos Muñoz, integrante de La Máquina de River », sur edant.clarin.com (consulté le 7 décembre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]