Joseph de Volok

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône représentant Joseph de Volok.
Manuscrit de Joseph de Volok.

Joseph de Volokolamsk, ou Joseph de Volok, ou Joseph Volotsky (en russe : Иосиф Волоцкий), était higoumène du Monastère Saint-Joseph de Volokolamsk qu'il fonde en 1479 . Il se fête le 9 septembre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né Ivan Sanine (en russe : Иван Санин) (). Religieux russe formé par Paphnuce de Borovsk, il fut supérieur du monastère de Volokolamsk. Particulièrement intransigeant, virulent polémiste, il s'oppose à Nil Sorsky. Il est l'auteur de l'illuminateur.

Après le concile des Cent-Chapitres les icônes d'Andreï Roublev sont imposées comme des modèles à imiter. Durant les XVe siècle et XVIe siècle de nombreuses icônes de la Trinité reprennent les dessins de Roublev. Joseph Volokolamsk était un grand admirateur et commanditaire de ces copies[1]. Il peut être considéré comme héritier spirituel de Jean Damascène sur le plan de la Théologie de l'icône. Il défend les images des icônes représentant des prophètes bibliques ( Abraham, Moïse, Isaïe, Daniel) ainsi que des nouveaux saints chrétiens. La Paternité qui représente Dieu le Père est justifiable, selon lui, car elle représente la vision de l'Ancien des jours du prophète Daniel . La divinité apparue à travers l'expérience mystique individuelle du prophète est parfaitement représentable[2].

Il est béatifié officiellement assez tardivement, en 1646, et non 1579 comme l'affirme Evgueni Goloubinski en parlant d’une célébration locale [3]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tomas Spidlik: Joseph de Volokolamsk; un chapitre de la spiritualité russe, 1956.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Olga Medvedkova, Les icônes en Russie, éditions Gallimard, 2010, (ISBN 978 2070 436521) p. 83
  2. Olga Medvedkova, Op. cit. p. 73
  3. Paul Bushkovitch, Religion and Society in Russia: the Sixteenth and Seventeenth Centuries, New York-Oxford, 1992, p. 30