Joseph Lasies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Joseph Lasies
Image dans Infobox.
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
BordeauxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique
Distinction

Joseph Lasies est un homme politique français né le au Houga (Gers) et décédé le à Bordeaux (Gironde)

Après une courte carrière militaire dans la cavalerie, de 1888 à 1893, il se lance en politique. Élu maire de Mormès, il est révoqué par le gouvernement. Il est député du Gers de 1898 à 1910, puis député de la Seine de 1914 à 1919. Il est membre de la mission militaire française en Sibérie auprès des Armées blanches lors de la guerre civile russe[1].

Violemment antisémite et antidreyfusard, il siège au groupe antijuif puis à celui de l'Action libérale, et intervient sur les sujets polémiques et les interpellations des gouvernements de gauche. Il est souvent rappelé à l'ordre pour ses interruptions. Parallèlement, il écrit de nombreux articles dans le journal antisémite d'Édouard Drumont, La Libre Parole.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Joseph Lasies, La tragédie sibérienne, le drame d’Ekatérinbourg, la fin de l’amiral Koltchak, Paris, L’édition française, 1921.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marc Ferro, La Vérité sur la Tragédie des Romanov, Tallandier 2012, p.26

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • « Joseph Lasies », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Liens externes[modifier | modifier le code]