Joseph Beaulieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beaulieu.
Joseph Beaulieu
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
North BayVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Canadian Conservatory of Music (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Instrument
Genre artistique

Joseph Beaulieu ( - ) est un compositeur canadien de folklore et professeur de musique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joseph Beaulieu voyagea dans tout le Canada pour collecter des chansons folkloriques, qu'il compila dans plusieurs livres publiés. Comme compositeur, ses travaux reflètent son goût pour la musique folklorique dans sa structure et sa mélodie. Il composa plus de 200 chansons, la plupart inspirées de musiques folkloriques où de musiques religieuses. Comme exemple, son opérette Le Trésor du pauvre et ses messes pour quatre voix, Messe du Vatican II, écrit pour les cérémonies concile Vatican II. Nombre de ses compositions furent publiées dans les cahiers de La Bonne Chanson et Thompson[1].

Bibliographie[pas clair][modifier | modifier le code]

Joseph Beaulieu est né à Mattawa en Ontario. Il commença son entrainement à l'âge de 20 ans. Il étudia le piano avec Oscar O'Brien et Amédée Tremblay à Ottawa. Il commença par la suite à donner des spectacles de musique le soir avec ses professeurs et le baryton Charles Marchand. Avec Marchand, il voyagea partout dans les provinces de l'Ontario et du Québec à donner des concerts de musiques folkloriques. C'est durant ses tournées qu'il entreprit la collection de musique folklorique canadienne, qui est devenue sa passion[1]. Il fut l'auteur des recueils de chansons Chantez, les petits (Thompson 1960), (La Bonne Chanson 1956-64), Gerbes de chansons nouvelles et Chantez petits et grands. Il composa l'opérette Le Trésor du pauvre et la Messe Vatican II à quatre voix mixtes. En 1967, le Camp Joseph-Beaulieu, destiné à l'enseignement de la musique, fut ouvert à l'île aux Chênes, sur le lac Nipissing et, en octobre 1968, la ville de North Bay inaugura le Centre Joseph Beaulieu.

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]