José Ferdinando Puglia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fernando
Image illustrative de l’article José Ferdinando Puglia
Biographie
Nom José Ferdinando Puglia
Nationalité Drapeau : Brésil Brésilien
Naissance
Lieu São José do Rio Pardo, Brésil
Décès (à 78 ans)
Lieu São Paulo, Brésil
Taille 1,71 m (5 7)
Période pro. 19551967
Poste Milieu de terrain
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1955-1958Drapeau : États-Unis du Brésil Palmeiras69 (22)
1958-1959Drapeau : États-Unis du Brésil São Paulo?? (?)
1959-1961Drapeau : Portugal Sporting57 (58)
1961-1962Drapeau : Italie Palerme33 (10)
1962Drapeau : Italie Juventus1 (0)
1962-1963Drapeau : Italie Palerme29 (3)
1963-1965Drapeau : Italie Bari35 (4)
1965Drapeau : États-Unis du Brésil Santa Cruz?? (?)
1965Drapeau : États-Unis du Brésil São Paulo?? (?)
1966-1967Drapeau : États-Unis du Brésil Bangu13 (0)
Sélections en équipe nationale
AnnéesSélectionM (B.)
Flag of Brazil.svg Brésil 3 (1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

José Ferdinando Puglia[1], plus connu sous le nom de Fernando, est un joueur de football brésilien né le à São José do Rio Pardo dans l'État de São Paulo au Brésil et mort le à São Paulo[2]. Il jouait en tant que milieu de terrain.

Avec un rôle de numéro huit[3], il jouait le plus souvent au poste de milieu offensif, mais pouvait occuper tout le milieu de terrain central[3], aussi bien dans les rôles défensifs qu'offensifs[3].

Après sa retraite de footballeur, il s'installe vers Rio Tietê, pour faire de la représentation[4]. Les affaires tournant mal, et ayant usé toutes ses économies accumulées dans le monde du football, il passe la fin de sa vie dans la misère[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière dans son pays, à la Sociedade Esportiva Palmeiras (un des grands clubs de son État de naissance), où de 1955 à 1958, il joua en tout 69 matchs et inscrivit 22 buts, jouant notamment dans un duo offensif avec José Altafini, et remportant le championnat junior Paulista[5].

En 1959, il part pour l'Europe, et rejoint l'équipe de la capitale portugaise du Sporting Clube de Portugal. En trois saisons passées au Portugal, il inscrit 58 buts en 57 matchs, et quitte le club avec donc une moyenne de plus d'un but par match.

Durant l'été 1961, il rejoint l'Italie et la Sicile en signant à Palerme. Durant le vol Lisbonne-Palerme, il fait la connaissance d'Helenio Herrera, alors l'entraîneur de l'Inter, qui lui propose un essai au club lombard, ce que refuse Fernando, ayant déjà donné sa parole aux palermitains[4]. Il reste en rosanero pour deux saisons (avec une parenthèse en 1962 à la Juventus où il ne joue qu'un match de Coppa Italia le 25 avril 1962 contre Brescia, victoire 1-0). Lors de la saison 1961-1962, il joue 33 matchs et inscrit 10 buts, dont un contre l'Inter le 4 mars 1962 lors d'un match décisif pour le scudetto nerazzurro[6],[4]. Herrera, alors en froid avec Fernando[4], se vit sur le banc se faire apporter le ballon dans les mains par Fernando juste après son but, l'ayant cherché au fond des filets[4], le tout sous les applaudissements du public sicilien. Lors de sa seconde et dernière saison en Sicile, il inscrit en tout 3 buts en 29 matchs.

Il ne parvient pas à éviter la rétrogradation en Serie B avec Palerme, et Fernando est donc vendu au nouveau promu de l'AS Bari pour 15 millions de lires plus Guido Postiglione[7]. Avec le club des Pouilles, il dispute en tout 11 matchs et marque 2 buts. L'année suivante en Serie B, il inscrit 2 buts en 24 matchs avec le club biancorosso.

Il rentre ensuite au pays pour finir sa carrière, et part tout d'abord au Santa Cruz Futebol Clube, avant de retourner dans un club qu'il connaît déjà, le São Paulo Futebol Clube. Son dernier club avant l'arrêt de sa carrière est le Bangu Atlético Clube, avec qui il remporte le championnat Carioca de 1966, le second et dernier trophée du club. Il prend sa retraite en 1967, après avoir joué 13 matchs[8].

Sélection[modifier | modifier le code]

Lorsqu'il évolue en Italie (son pays d'origine), il obtient en 1963 en tout trois sélections (pour un but marqué) avec l'équipe du Brésil[réf. nécessaire].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Drapeau : Brésil Bangu Atlético Clube

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Parfois appelé José Pugliese Fernando.
  2. (pt) « Aos 78 anos, ex-jogador Fernando Puglia morre em hospital de São Paulo », sur palmeiras.com.br,
  3. a b et c (it) Profilo su Ballor.net
  4. a b c d e et f Giuseppe Bagnati; Vito Maggio; Vincenzo Prestigiacomo, Il Palermo racconta: storie, confessioni e leggende rosanero, Palerme, Grafill, , 73-75 p.
  5. Gazzetta dello Sport, 7 janvier 1962, p.  4
  6. (it) « 1962 - Pasta con le sarde »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) lnx.manierosanero.it
  7. (it) Fernando, il primo bomber ricerca.repubblica.it
  8. (pt) Atletas profissionais (1967) Bangu.net

Liens externes[modifier | modifier le code]